lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Lille en dix marques

Cette semaine dédiée à Lille est l’occasion de (re)découvrir dix marques originaires de la capitale du Nord et connues de tous. Six d’entre elles appartiennent au groupe Mulliez, l’un des premiers employeurs de la région Nord-Pas-de-Calais.

Auchan

Fondé en 1961 par Gérard Mulliez, le groupe (Auchan, Simply Market…) est aujourd’hui le cinquième distributeur en France et le troisième Français à l’international (derrière Carrefour et Casino). Son siège social est à Croix, près de Lille. Auchan emploie 302 500 personnes dans les quinze pays où il est implanté, dont 72 000 en France où le groupe réalise 41.8% de son chiffre d’affaires. Il gère un total de 774 hypermarchés et 817 supermarchés et se revendique comme le onzième groupe de distribution alimentaire dans le monde, avec 48,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013.

Leroy Merlin

Le numéro un du bricolage en France (environ un tiers des parts du marché) est né dans le Nord en 1923, où il y possède toujours son siège social (à Lezennes, dans la métropole lilloise). Leroy Merlin a été le premier à créer un libre-service de bricolage-quincaillerie à Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais). La marque appartient au groupe Adeo (leader européen du bricolage), lui-même détenu à 85% par la famille Mulliez (groupe Auchan). Elle emploie 600 salariés dans son siège social de Ronchin (banlieue de Lille), inauguré en 2013 et passant pour être « l’un des plus écologiquement conçus » en Europe. Au total, 21 000 personnes travaillent pour la marque, qui a dégagé l’an dernier plus de 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Boulanger

Bernard et Gustave Boulanger ont lancé leur marque en 1954. L’entreprise emploie 482 salariés dans son siège social de Lesquin, près de Lille (en cours de déménagement dans la même commune). C’est là qu’est pilotée la stratégie des quelque 130 magasins et des 7 500 salariés de l’enseigne. Sur un marché très segmenté, entre enseignes spécialisées et hypers/supermarchés, Boulanger est aujourd’hui le numéro deux de l’électroménager en France (6% de parts de marché), loin derrière Darty (13% du marché).

Décathlon

Lancé en 1976, le leader français des articles de sport (environ un tiers des parts du marché) emploie 260 personnes en son siège social, réparti entre Villeneuve d’Ascq et différents sites de l’agglomération lilloise. La marque est la propriété du groupe Oxylane, détenu à 51% par la galaxie Mulliez. Elle emploie environ 60 000 personnes en France, actionnaires de l’entreprise à hauteur de 16% (84% pour la famille Mulliez). Elle possède 258 magasins en France et environ 500 dans le monde, où Décathlon réalise plus de la moitié de ses ventes (58.2%).

Flunch

L’histoire de Flunch (contraction entre « fast » -rapide en anglais- et « lunch » -déjeuner-) démarre par l’ouverture d’un premier restaurant à Englos (agglomération lilloise). Détenue par la société Agapes Restauration (branche « alimentation » de l’Association familiale Mulliez), Flunch gère 300 restaurants dans quatre pays (200 en France), pour un chiffre d’affaires estimé à près de 600 millions d’euros. La marque emploie quelque 10 000 collaborateurs. Pour l’anecdote, fin 2006, au terme d’une bataille judiciaire de dix ans, la justice a enjoint l’enseigne de revoir l’air de son slogan « On va fluncher », considéré comme un plagiat de la chanson « On va s’aimer » (G.Montagné/D.Barbelivien).

Kiabi

C’est en 1978 que Kiabi ouvre son premier magasin, à Roncq, près de Lille. Son siège social est toujours situé dans la banlieue lilloise. La marque s’exporte à l’étranger, avec une première ouverture à Valence (Espagne) en 1993, à Milan (Italie) trois ans plus tard puis en Russie (2008) et au Maroc (2012). Présente dans huit pays avec près de 500 magasins (dont 370 en France), elle emploie 7 000 salariés. Au cœur d’un marché en difficulté [LIEN papier habillement?], Kiabi a vu son chiffre d’affaires croître de 5% en 2013 (à 1,4 milliard d’euros). Elle est la première chaîne spécialisée en textile-habillement en France et est également leader sur le segment enfant/bébé, tous circuits confondus (source Kantar 2013). La marque appartient à l’Association famille Mulliez.

>>Lire : Quand l’habillement ajuste le budget des ménages

Voici une sélection d’autres marques célèbres et originaires du Nord :

Furet du Nord

L’origine du nom de l’enseigne remonte à 1936, quand un magasin de fourrures du centre de Lille, appelé « Furet du Nord », devient une librairie. Elle garde alors son nom et s’implante en 1959 sur la Grand’Place de la ville, où elle est aujourd’hui la plus grande librairie d’Europe, diversifiant son offre vers la papeterie, les disques et le multimédia. Le Furet du Nord possède seize magasins (treize dans la région Nord-Pas-de-Calais et trois en Île-de-France), où elle emploie 420 salariés. Elle dégage environ 80 millions de chiffre d’affaires, tirés pour moitié de la vente de livres.

Bonduelle

Louis Bonduelle-Dalle et Louis Lesaffre-Roussel ont été à l’origine de la création de Bonduelle en 1862, année où ils fondent une distillerie de grains et de genièvre à Marquette-lez-Lille. La marque Bonduelle, lancée sous sa forme actuelle en 1947, exploite aujourd’hui 115 000 hectares de terre à travers le monde pour approvisionner ses sites de production. Sur l’exercice 2012-2013, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 1,896 milliard d’euros (+7.3%), qui se répartit à parts égales entre la France, le reste de l’Europe et l’international (Brésil et États-Unis notamment). Bonduelle est le numéro un du marché du légume en conserve au Canada et en Russie. En valeur, sa marque Cassegrain est numéro un du légume en conserve en France, où l’entreprise est cotée en bourse depuis 1998.

3 Suisses

La filature des 3 Suisses a été crée en 1932 à Roubaix et possède toujours son siège social à Croix, près de Lille. Première entreprise à proposer des achats en ligne, en 1995, le spécialiste de la vente à distance a construit sa notoriété pour partie sur son catalogue (édité deux fois par an à huit millions d’exemplaires), dont la livrée printemps/été 2014 sera la dernière. Le groupe 3 Suisses France, qui compte ainsi se tourner à 100% vers Internet, emploie actuellement 409 salariés. Compte-tenu de ses difficultés financières (environ 300 millions d’euros perdus depuis 2008), et suite à l’abandon du catalogue, un plan social portant sur la suppression de 198 postes est en cours de négociation.

La Redoute

La marque tire son nom de la rue de Roubaix où les « Filatures de la Redoute » ont vu le jour, en 1873. Son premier catalogue est édité en 1928, d’abord consacré au tricot, s’ouvrant ensuite à la maison. Lancé en 1994, le site internet de la marque engrange aujourd’hui 78% de son chiffre d’affaires. La Redoute propose quelques 800 références hors marque de distributeur et revendique 18 millions de clients dans le monde, où elle est présente dans 25 pays. La marque emploie au total 3 000 personnes (dont 2 400 en France). Le groupe Kering (ex-PPR) l’a cédée à ses dirigeants en fin d’année 2013, compte-tenu de ses difficultés, avec un chiffre d’affaires en baisse de 10% par en depuis 2010.

A lire aussi

Comment IKEA est devenu un leader de l’ameublement en France

Irene

La vie plus chère d’une femme ?

Irene

« La situation des plus de 60 ans s’est améliorée en France »

Irene

« Le don pour être utile à la société »

Irene

Le business de l’OM à l’épreuve du terrain

Irene

« L’argent est le reflet des rapports de force qui existent entre les sexes »

Irene