lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Quels sont les signes de la maltraitance infantile ?

Les enfants sont malheureusement souvent les victimes de maltraitances au sein du foyer. Pour la plupart, ils n’ont pas les mots ou ne savent pas exprimer leur douleur et ce qu’ils vivent, très souvent car, ils sont pris entre l’amour pour le parent responsable des maltraitances et la peur de parler. Pour l’entourage, il relève donc du devoir de pouvoir déceler cette maltraitance le plus tôt possible et d’alerter les services compétents. Découvrez donc dans cet article les signes qui montrent qu’il y a maltraitance infantile.

Comment déceler les signes d’une maltraitance envers un enfant ?

Les signes d’abus sur un enfant, qu’il soit un nourrisson ou un adolescent peuvent prendre plusieurs formes. En effet, la maltraitance infantile définition permet de distinguer la maltraitance physique, émotionnelle ou encore sexuelle. La plupart du temps, ces violences sont commises par les parents ou les tuteurs, en tout cas, des personnes très proches du cercle familial. Pour repérer ces maltraitances, il faut faire attention au comportement de l’enfant, mais aussi être vigilant lorsque les mêmes épisodes suspects se répètent, sans qu’il n’y ait d’explication logique qui soit donnée.

Les signes de la maltraitance infantile

Les signes de la maltraitance sur un enfant peuvent être visibles lorsque l’enfant rejette l’adulte ou montre une certaine hostilité envers lui, sans raison apparente. Cela doit susciter de la méfiance et vous inciter à creuser pour en savoir davantage.

Chez les nourrissons

Les bébés ne sont pas en mesure ni de comprendre, ni d’exprimer ce qu’ils vivent. Il faut donc être attentif lorsqu’il y a des lésions, des hématomes, des vomissements, un manque de coordination dans les mouvements, des pleurs ou encore de la somnolence et un refus de s’alimenter.

Chez les enfants plus âgés

Pour les enfants un peu plus âgés, la maltraitance entraîne un changement de comportement. L’enfant peut devenir violent, en colère et agité à l’école. Il peut présenter des traces de violences physiques sur le corps, mais les signes psychosomatiques sont plus significatifs lorsque les coups ne sont pas visibles. Il faut s’alarmer lorsque l’enfant a toujours peur, est souvent triste, indifférent ou encore montre des signes manifestes de dépression.

A lire aussi

« La pizza crée du lien social »

Irene

« L’argent est le reflet des rapports de force qui existent entre les sexes »

Irene

Etudes supérieures : la bourse « échelon zéro » ne paie pas

Irene

Lille en dix marques

Irene

La vie plus chère d’une femme ?

Irene

« Le don pour être utile à la société »

Irene