lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Bébé s’équipe aussi sur le Web

Qu’il s’agisse de puériculture ou de couches, pour le réduire le budget lié à bébé, de plus en plus de parents se tournent vers Internet, son choix et ses prix. Selon une étude, plus de deux mamans sur trois y auraient déjà eu recours pour l’achat d’objets de puériculture.

L’arrivée d’un enfant est toujours un grand bonheur. C’est aussi un sacré budget, que nombre de parents tentent de réduire en passant par Internet : selon un baromètre publié par l’Institut des mamans et la Fédération française des industries du jouet et de la puériculture (FFJP)*, 69% des mamans ont déjà acheté des articles de puériculture sur le Web. Une sur deux aurait également déjà craqué pour un article d’occasion (quel que soit le canal d’achat), proportion qui passe à 66% chez les mamans sans activité professionnelle.

Xavier Tezza, qui a lancé le site Bébé vend ses fringues, « un Le Bon Coin dédié aux articles pour enfants », joue sur les deux besoins. « Stocker, c’est bien, mais quand il s’agit du dernier enfant, ça ne sert à rien de garder ses affaires, explique le responsable de la plateforme, qui revendique plus de 25 000 membres pour 4 350 annonces. L’acheteur, lui, veut faire de bonnes affaires en trouvant des vêtements de marque ou des lots intéressants que proposent les vendeurs. »

Le textile est prisé, lui que 67.2% des parents ont déjà acheté sur Internet. Mais sur Bébé vend ses fringues, si les 25-35 ans sont surreprésentés, on trouve aussi « des grands-mères qui s’occupent de revendre les affaires des petits-enfants ». Coté acheteurs, tous les profils sont là. « Le pouvoir d’achat des gens est en berne, ils regardent tous à deux fois avant d’acheter, affirme Xavier Tezza. Aller sur Internet est aussi une question de bon sens : les enfants grandissent vite et tous les six mois à un an, il faut tout changer, or les enfants ont beaucoup de vêtements car on leur en offre beaucoup. »

La couche, point sensible

La puériculture ou les vêtements ne sont pas les seuls à avoir les faveurs des parents sur le Net. Les couches aussi, dont le prix moyen à l’unité en France frôle les 30 centimes. « Sur Internet, on trouve un gros panel, avec presque toutes les marques, ce qui est un confort pour les jeunes mamans qui restent fidèles à celle qui leur convient quand elles l’ont trouvée », explique Marie-Sophie Cabana, responsable marketing et communication du site Les Couches Bébé.

Le portail –environ 10 000 visiteurs par mois- propose une marque très diffusée sur le continent américain mais peu connue en France. Niveau prix, « à la couche, on est à peu près au même niveau » que le concurrence. La différence tient en la quantité achetée : ici, on ne vend pas de paquet à l’unité, mais par carton de quatre paquets (160 couches, entre 78 et 124 euros selon la gamme choisie). Là est l’économie et les parents l’ont bien compris. « Sur la gamme de base, sur trente mois, nous avons calculé un coût de 1 230 euros en moins par rapport à des couches similaires de marque de distributeur achetées en supermarché, qui reviennent à 2 020 euros sur cette période », rapporte Marie-Sophie 20Cabana. Laquelle note que le comportement des parents évolue aussi avec le calendrier : « Au début du mois, ils prennent souvent trois cartons et à partir de la troisième semaine, les commandes deviennent plus petites », assure-t-elle.

Il n’y a d’ailleurs pas que le poids des finances. Celui du paquet de couches aussi est un argument pour Internet. « Se faire livrer est un avantage quand on est une maman et qu’on a pas mal de choses à faire, poursuit Marie-Sophie Cabana. Lorsque l’on fait les courses, que l’on a quatre ou cinq gros sac et qu’il faut y rajouter un paquet de couches qui pèse deux kilos… » A huit ou dix couches par jour pendant les trois à quatre premiers mois de la vie de bébé, l’argument ne manque pas de poids.

*réalisé entre avril et décembre 2014 auprès d’un panel de 300 mamans d’enfants âgés de 0 à 35 mois.

Benjamin Hay – © DragonImages – Fotolia.com

A lire aussi

Quel prix pour les lentilles de contact ?

Irene

Préconscient définition ?

Irene

Soins, réparations : économiser grâce aux apprentis

Irene

Des pistes pour supporter le coût des soins vétérinaires

Irene

Le spa a atteint les sommets

Irene

Qu’est ce que la neurologie ?

administrateur