lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Conso : les blogs de parents toujours plus présents

Chaque année on estime qu’environ 5 000 nouveaux blogs de mères (et de pères) se créent. Certes, le chiffre est à comparer avec les quelque 820 000 bébés qui ont vu le jour en 2012, selon l’Insee. Mais il témoigne de l’intérêt que portent les jeunes parents aux médias digitaux. « Près de 85% des parents d’enfants âgés de moins de 6 ans lisent au moins un blog de maman, dont 36% qui en lisent régulièrement », relève ainsi Elsa Grangier, fondatrice du site collaboratif Avisdemamans.com.

Dans le secteur de la puériculture, ces parents blogueurs jouent donc un rôle très important. Les acheteurs d’articles de puériculture ne baignent pas dans cet univers : ils ne s’y intéressent que lorsqu’ils sont confrontés à l’arrivée de bébé, ne connaissant ni les produits ni les magasins. Alors, ils se transforment en véritables éponges et s’abreuvent d’informations. Devenant ainsi un enjeu important pour les marques. Mais pour ces pères et ces mères qui tiennent un blog, c’est aussi l’endroit où ils peuvent extérioriser et partager leurs angoisses, leurs joies et leurs interrogations.

Bout de Zou

Cette jeune trentenaire passionnée par la puériculture a lancé son blog en juin 2012. « À chaque naissance de mes amies, je me faisais une joie de leur rédiger un petit carnet mentionnant tous les produits qui pouvaient les intéresser », explique Régina, la blogueuse. Son but est avant tout d‘aider les nouveaux parents à s’y retrouver devant la masse d’informations existante et les différents types de matériel à acquérir (poussettes, sièges auto, jouets, fournitures scolaires…). « Mon travail avec les marques doit être transparent et se base sur la confiance mutuelle. Certaines marques me passent des produits pour que je les teste et j’en achète d’autres. Ma règle d’or est de toujours rester objective même si je n’aime pas les articles », explique-t-elle.

En s’appuyant sur l’expertise de professionnels, « Bout de Zou », essaye également de s’adapter au niveau budgétaire de tous les parents. Véritable espace de dialogue, elle incite également ses lecteurs et lectrices à l’interpeller pour connaître leurs besoins et leurs avis. En moyenne, elle passe 3 heures par jour sur son blog, auxquelles il faut ajouter les salons, les rendez-vous avec les marques… Chaque jour, autour de 500 personnes se rendent sur son blog.

Je suis papa

« Merveilleusement enthousiasmante et affreusement angoissante », voilà comment Olivier qualifie la paternité. Son blog de papa lui permet alors de vider son sac, rire de ses maladresses et partager ses expériences. Conseils pratiques, tests de produits, mots d’humeur et d’humour remplissent les pages de ce blog qui ne se prend pas au sérieux.

Lui aussi ne manque pas d’être approché par les marques du secteur : « mais par souci d’équilibre et d’honnêteté, je me réserve le droit de ne collaborer qu’avec celles qui me correspondent le plus ». Surpris à ses débuts de prendre place dans un secteur économique si dynamique, il assiste avec plaisir au « réveil des papas qui participent de plus en plus aux discussions et débats proposés ». Avec une audience comprise entre 40 et 60 000 lecteurs par mois, son blog rencontre un succès certain qui ne lui prend pas encore trop de temps. « Avec un peu de discipline et d’organisation, j’arrive à gérer. Il faut compter quelques heures par semaine pour donner corps aux idées notées sur post-it à la va-vite. Et au minimum un passage matin, midi et soir sur le blog, Facebook et Twitter pour répondre aux commentaires ».

Pour d’autres, le blog est aussi le moyen de gagner de l’argent et de s’assurer un revenu. L’exemple de Doudou et stiletto:

 

A lire aussi

Quand l’habillement ajuste le budget des ménages

Irene

L’isolation de la maison, un sacré budget

Irene

Partager son parking entre particuliers

Irene

Budget des ménages : l’alimentation reste un poids lourd

Irene

Des aidants peu aidés

Irene

Scanner ses mensurations pour ne plus se tromper

Irene