lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Immobilier de luxe : un marché en plein boum, Paris à la traîne

De plus en plus de riches à travers le globe

Entre 2008 et 2013, le nombre de personnes fortunées dans le monde n’a cessé de croître. Sont considérés comme tels ceux qui détiennent au moins 1 million US $ disponible pour l’investissement et au moins 3 millions pour les biens immobiliers et de consommation. En 5 ans, ils sont passés de 8 600 00 personnes à 12 560 000, soit une hausse de 46%. Et pour la grande masse de ceux dont la fortune s’évalue entre 1 et 5 millions de dollars, l’immobilier représente toujours entre 50 et 75% de leur patrimoine. Une aubaine pour le marché de l’immobilier de luxe qui ne cesse de se développer.

Un marché mondial

Originaires de toutes les parties du monde, ces riches achètent leurs biens aux 4 coins du globe. Dans le top 10 des villes les plus recherchées, on retrouve le même podium qu’en 2012, à savoir dans l’ordre Londres, New York et Hong Kong. Le seul changement, c’est Miami qui prend la 4e place à Paris, qui se retrouve tout de même 6e derrière Singapour.

1. Londres
2. New York
3. Hong Kong
4. Miami
5. Singapour
6. Paris
7. Genève
8. Berlin
9. Shanghai
10. Beijing

A Paris, des prix qui baissent et des acheteurs moins nombreux

Dans la capitale, les grands appartements et hôtels particuliers trouvent difficilement preneur. Pour Barnes, agence immobilière spécialisée sur le haut de gamme : « les acquéreurs parisiens se sont concentrés en 2013 sur des biens de petites et moyennes surfaces avec des prix généralement inférieurs à deux millions d’euros ». En outre, les étrangers se font moins présents qu’en 2011 et 2012, et de nombreuses familles optent plutôt pour la location en attendant de connaître les réformes juridiques et fiscales en cours.
A Paris, l’offre devient donc plus importante que la demande ce qui explique que les grands biens (supérieurs à 200 m²) enregistrent une décote de 15 à 20% par rapport à 2012. L’autre enseignement de l’année 2013, c’est le succès et la hausse des prix sur la Rive Gauche de Paris, de plus en plus prisée par les étrangers. Toujours pour Barnes, nombreux sont ceux qui quittent l’avenue Montaigne et ses alentours pour Saint-Germain-des-Prés, ses vieux immeubles et ses biens de prestige.

Prix en euros du m² dans les principales villes

2009 2012 2013 Evolution 2009/2013
Paris 6 340 8 360 8 025 + 26%
Genève 5 520 8 950 8 771 + 58%
Londres (centre) 7 610 15 980 17 737 + 233%
New York (Manhattan) 5 870 12 120 13 695 + 233%
Miami 2 380 4 320 6 264 + 263%

Des baisses dans le marché des résidences secondaires en France

A la mer ou à la montagne, les stations prisées représentent toujours des valeurs sûres : Deauville, Biarritz, Cannes, Saint-Tropez, Porto-Vecchio, Megève, Courchevel… On note cependant que les biens traditionnels, châteaux avec parc ou grande maison de campagne trouvent rarement acquéreurs ou à 50% du prix de 2008-2009. C’est particulièrement le cas en Normandie, autour de Deauville et sur la Côte d’Azur à Cannes.
Finalement, la seule région en hausse par rapport en 2012 est la Corse. Les acquéreurs sont Français pour la plupart, particulièrement de la région parisienne.

André Laybax
Illustrations : Barnes-DR

A lire aussi

L’arrivée de bébé, un sacré budget

Irene

Premier rebond des ventes de disques depuis 10 ans

Irene

Se retrouver dans la jungle des smartphones à moins de 200 euros

Irene

Quatre astuces pour se couper les cheveux soi-même

Irene

La viande s’invite moins dans nos assiettes

Irene

Ces applications pour faire baisser son budget essence

Irene