lemouvementassociatif-centre.org
Image default

La location de voitures entre voyageurs dans les aéroports

Il y a moins d’un an, François-Xavier Leduc lançait la société Tripndrive avec deux cofondateurs. L’idée ? En échange du parking gratuit à l’aéroport, le voyageur met en location sa voiture le temps de son séjour. Un marché de trois acteurs où tout reste à faire.

Au départ, comme souvent, un problème : « Je voyageais beaucoup pour mon ancien métier. J’étais donc très souvent exposé aux soucis de stationnement dans les aéroports ». C’est ainsi qu’à trente ans, François-Xavier Leduc, après moult échanges avec des amis « qui étaient dans la même situation », a eu l’idée de lancer la société Tripndrive, dont il est devenu le président.

L’adaptation en France d’un concept préexistant aux Etats-Unis dont le principe est simple : vous prenez l’avion pour votre prochain séjour ? Vous laissez votre voiture en location à Tripndrive -sans payer les 20 à 30 euros de parking quotidien*- qui la ré-assure tous risques, et la loue pour vous pendant la durée de votre séjour. Vous y gagnez une vingtaine d’euros par jour et le locataire paie une location de voiture moitié moins cher qu’en agence classique (lire l’encadré).

« Une ambition clairement européenne »

Avec Nicolas Cosme et Arthur de Keyzer, ingénieur et avocat de formation, cet ancien littéraire, passé par l’école de commerce de Lyon (Rhône), n’a « pas eu peur » de changer de cap au cours de son parcours professionnel, après être avoir exercé dans le marketing en stratégie chez Saint-Gobain puis en marketing opérationnel chez Procter & Gamble (multinationale de l’hygiène, beauté et soin). Il avait déjà crée une petite start-up, en marge de ses études.

Les trois jeunes entrepreneurs n’ont donc pas craint l’échec, ce 1er octobre 2013, à l’heure d’ouvrir leur premier point de service à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne). « Nous sommes partis confiants, avec une ambition clairement européenne, car le marché est européen », explique François-Xavier Leduc, fier de compter 3 000 clients en sept mois. Depuis son lancement, Tripndrive a ouvert une deuxième plate-forme à Roissy (Val d’Oise) et une dernière, toute récente, à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac (Gironde). Deux autres doivent voir le jour d’ici l’été, à Lyon et dans un autre aéroport (tenu secret en raison de négociations), qui viendront agrandir un parc qui compte déjà plusieurs centaines de places de parking.

Les Français « matures pour le partage »

Poussé par le vent de la consommation collaborative, le concept « marche très bien », selon son cofondateur. Même « étonnement bien ». François-Xavier Leduc y voit là le signe de la « maturité des Français pour le partage », en ces temps où les arbitrages budgétaires n’ont jamais autant préoccupé les ménages. Pour preuve, à en croire le jeune chef d’entreprise : « Beaucoup d’acteurs de la consommation collaborative marchent très bien et touchent des millions de personnes. Les mentalités ont évolué très vite sur ce plan-là. En cinq ans, la sensibilité des Français à l’économie a augmenté de manière significative ».

Après Carnomise et TravelerCar, Tripndrive est le troisième à investir ce marché naissant en France. François-Xavier Leduc se dit d’ailleurs « encore ambitieux pour la suite. Vous n’imaginez pas à quel point il est motivant de travailler pour soi. C’est une passion de développer son idée, quitte à travailler entre douze et dix-sept heures par jour ». La suite ? S’envoler à la conquête des aéroports d’Europe.

 

*fourchette moyenne des tarifs des parkings dans les aéroports de Paris et de province

©Wikimedia Commons

A lire aussi

Ces enseignes qui font le choix du e-commerce multicanal

Irene

Route des vacances : ils évitent les péages

Irene

Une voiture neuve ? Oui, mais à mon image

Irene

6 pistes pour économiser sur le prix des lunettes

Irene

Ski : 6 astuces pour acheter son matériel à moindre coût

Irene

Herta, le goût du succès

Irene