lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Les bonnes recettes de la Fourchette

Lancé en 2009, le site français a su tirer son épingle du jeu en proposant de réserver en ligne une table dans l’un de ses 13 000 restaurants partenaires. Touslesbudgets.com a demandé à Bertrand Jelensperger, PDG et cofondateur de la Fourchette, quels sont les ingrédients d’une recette qui séduit cinq millions de visiteurs par mois. »

Touslesbudgets.com : Qu’apporte la Fourchette au consommateur ?

Bertrand Jelensperger : C’est un guide qui permet de trouver son restaurant grâce, notamment, à des avis laissés par d’autres consommateurs. Dans les grandes villes, où tout va très vite et où l’offre est très importante, on a besoin d’en avoir pour son argent. La Fourchette est alors une belle opportunité pour le consommateur, avec 98% de nos promotions qui impliquent des réductions entre 20 et 50% sur la carte. A tel point que certains pensent qu’il y a des promotions sur tous nos restaurants, or ce n’est pas le cas.

TLB : Mais quel est l’intérêt du site hors promotions ?

B.J. : Sans promotions, la Fourchette sert à la fois de guide et de facilitateur pour les réservations. Au supermarché, on n’achète pas forcément les produits en promotion. Chez nous, d’ailleurs, quasiment la moitié des réservations se font hors promotions. Les gens veulent payer le meilleur prix, qui n’est pas forcément celui de la promotion.

TLB : Qu’est-ce qui fait varier les prix ?

B.J. : Le taux de remplissage du restaurant. Quand il sait qu’il aura une table vide, le restaurateur peut décider d’offrir une promotion sur notre site, où il sera alors davantage mis en avant.

TLB : Les avis laissés sur le site ont-ils un impact sur le choix des utilisateurs ?

B.J. : Les avis -nous en collectons environ 100 000 chaque mois- sont très importants, même si ce qui est primordial, c’est ce qu’on mange dans le restaurant en question. Ils servent plus à confirmer ou infirmer un choix qu’à vraiment prendre une décision. Ils sont d’ailleurs très fiables, dans la mesure où l’on ne peut pas en écrire un sans avoir réservé et avoir été au restaurant.

TLB : Quelles sont les types de cuisines les plus prisées ?

B.J. : En France, la restauration française est celle qui marche le mieux, avec les cuisines japonaise, italienne, indienne ou libanaise. Pour le style, on est plutôt dans l’insolite, le romantique, le gastronomique et le branché.

TLB : Le concept incite-t-il à se rendre dans des lieux que l’on n’aurait pas fréquenté sans ?

B.J. : Les promotions permettent de changer les habitudes et d’aller dans des endroits que l’on n’aurait pas forcément tenté. Avec 30% de réduction, les gens vont dans des restaurants hors budget pour eux en temps normal.

TLB : Comment comptez-vous développer encore le site ?

B.J. : On est encore un petit sur un gros marché. On va essayer de développer davantage les différentes régions de France ainsi que l’international. Nous espérons nous ouvrir à d’autres pays européens dans les deux ans qui viennent.

Propos recueillis par – © joesayhello – Fotolia.com

A lire aussi

Jeux et jouets : quelques pistes de cadeaux pour Noël

Irene

Moins chère, la vie à l’étranger séduit nos retraités

Irene

Comment économiser sur ses prothèses auditives

Irene

VOD : le cinéma à la maison

Irene

Wiko bouscule les lignes du marché du smartphone

Irene

L’aspirateur robot, un bon parti ?

Irene