lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Et si notre budget vacances augmentait cette année ?

En 2014, 60% des Français comptent partir en vacances ou en courts séjours, un chiffre en baisse par rapport aux intentions exprimées il y a un an, selon une étude du cabinet Protourisme.

Ils sont 39,5 millions à prévoir au moins une nuit hors de chez eux, en hébergement payant ou non, soit près d’un million de moins qu’à la même période en 2012 (62%).

Les Franciliens devraient partir plus nombreux qu’en 2013, tout comme les couples avec enfants.

A l’inverse, un tiers des Français s’abstiendront de partir en 2014, après avoir fait de même l’an dernier. Il s’agit surtout des foyers gagnant moins de 1.500 euros, des inactifs, des personnes seules et des personnes âgées.

>> Lire : Pourquoi les Français ne sont jamais aussi peu partis en vacances en 2013

Moins d’un Français sur deux (49%) envisagent de prendre de vraies vacances (4 nuits au moins).

Côté finances, « le budget annuel des vacances en 2014 semble repartir à la hausse, avec en moyenne 100 euros de plus« , soit 2.078 euros par foyer contre 1.980 euros prévus début 2013, a indiqué Didier Arino, le directeur du cabinet Protourisme.

Mais 50% des partants ne comptent pas dépenser plus de 1.500 euros sur l’année, tandis que les multi-partants — qui partent à plusieurs reprises — devraient être plus nombreux, tirant la moyenne vers le haut puisqu’ils auront un budget plus élevé (2.635 euros).

A noter: 15% des partants prévoient un budget annuel supérieur à 3.500 euros, contre 10% l’an dernier. Soit 1,8 million de plus. « Ce sont ces gens-là qui iront beaucoup dans les hébergements payants. Ces 7 millions de personnes composent la réalité de l’hébergement marchand en France et influencent aussi les autres, parce que ce sont surtout eux qui émettent des avis sur les sites internet », relève M. Arino.

30% des partants (-6 points) auront un « petit budget » de vacances, c’est-à-dire inférieur à 1.000 euros par foyer pour l’année, 30% compris entre 1.000 et 2.000 euros (+3 points) et 26% entre 2.000 et 3.500 euros (-1 point), selon les intentions exprimées.

Les classes moyennes et les CSP- devraient avoir un budget inférieur à l’an dernier, et les classes moyennes supérieures un budget équivalent.

Les inégalités progressent dans les intentions de départ en hébergement payant. Les foyers aux revenus inférieurs à 2.500 euros par mois sont les premiers à y renoncer, note M. Arino.

Concernant les vacances d’été, 42% des Français (-2 points) comptent partir en hébergement payant ou non, avec un budget moyen de 1.312 euros (+6,5%). Les séjours devraient durer en moyenne 12 jours. Mais seulement 10 jours en hébergement marchand.

La destination France primera de nouveau cet été (72%), région PACA en tête, face à l’étranger (28%) où le trio de tête est Espagne-Italie-Turquie. La mer attire les deux tiers (64%) des intentions de départ.

Emilie Dumanoir (avec AFP)

>> Lire :
Vacances : pourquoi réserver son billet d’avion à l’avance est-il moins cher ?

A lire aussi

Garde d’enfants, et si on échangeait avec d’autres familles ? 

Irene

Cinq astuces pour rouler moins cher

Irene

Six astuces pour aménager la chambre de bébé moins cher

Irene

La bonne idée : échanger sa chambre pendant ses études

Irene

La mozzarella, nouvelle star de nos repas

Irene

Cinq idées pour économiser au quotidien

Irene