lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Retraités : quatre activités qui rapportent

Ne pas se sentir seul, éviter l’ennui, aider les autres ou compléter ses revenus, quelle que soit leur motivation principale, on compte près de 500 000 retraités actifs en France.

Une personne retraitée touche, en moyenne, 1 036 euros par mois selon l’Insee*. Un chiffre qui cache des disparités entre les retraites, poussant certains à trouver des compléments. Touslesbudgets.com vous donne quelques idées de petits boulots pour les seniors.

Pour les grands-parents gâteaux

Quoi de mieux que de se servir de sa passion pour mettre du beurre dans les épinards à la fin du mois ? Mamie Régale est une entreprise qui a pour but de lutter contre l’isolement des personnes âgées via un service de restauration en entreprise. Pour ce faire, elle emploie des grands-parents.

Les papis et mamies peuvent proposer des recettes et, en fonction des précommandes, être missionnés pour cuisiner ces petits plats. Cette activité prend, en moyenne, deux à trois heures par semaine pour une rémunération de quatre euros par repas.

Le menu, vendu douze euros aux entreprises, est concocté à partir de produits frais et livré par des auto-entrepreneurs. Pour l’instant, le service Mamie Régale est concentré autour de Toulouse.

Pour les mamies tricots

Les championnes du tricot peuvent mettre leur talent au service de Mamy Factory, un magasin de vêtements et accessoires pour bébés et enfants. Une cinquantaine de mamies, âgées de 59 à 91 ans, vivant dans toute la France, tricotent depuis chez elles. Certaines arrivent à gagner 1 000 euros sur une année, de quoi optimiser une passion.

En plus de l’aspect financier, cela permet de ne pas perdre ce savoir-faire du tricot et évite d’encombrer les armoires de ses propres petits-enfants. Attention, les produits vendus doivent être de qualité irréprochable et nécessitent une connaissance solide du tricot. La boutique de Mamy Factory propose également aux mamies de donner des cours aux plus jeunes.

Pour les seniors globe-trotters

Pratique courante en Allemagne, les familles françaises se sont aussi mises à employer des grands-parents au pair. Contre quelques heures à s’occuper des enfants, vous serez nourri et logé dans une famille. Chaque agence ou famille a son mode de fonctionnement, généralement la mamie ou le papi au pair est indemnisé 300 euros par mois en plus du gîte et du couvert, pour quatre à cinq heures de travail quotidien, cinq jours dans la semaine.

Les sites comme www.mamieaupair.com ou www.mamieadom.com regroupent les annonces permettant de mettre en relation des personnes de confiance.
Pour les amoureux de voyage ou des langues, le concept s’exporte à toutes les sauces, pourquoi ne pas devenir mamie au pair dans une famille britannique ou australienne par exemple ?

Pour les retraités qui ont besoin de changement

Les grands-parents qui veulent changer d’air tout en complétant leur retraite peuvent faire du « homesitting ». Cette pratique consiste à garder la maison et/ou les animaux des vacanciers. Il est parfois nécessaire de savoir jardiner ou s’occuper d’une piscine pour mettre plus de chances de son côté.

Quelques sites existent pour laisser une annonce comme www.seniorsavotreservice.com dédié aux personnes âgées ou des sites de gardiennage plus généralistes : www.nomador.com ou www.gardiennage-vacances.com.

*Insee 2013

Marine Couderette – © highwaystarz – Fotolia.com

A lire aussi

Changement d’heure : y gagne-t-on vraiment ?

Irene

Conso : le marché de l’occasion prospère

Irene

Stéphanie, habite avec son ex : « Nous n’avons pas eu le choix »

Irene

10 galettes revisitées qui s’affichent à tous les prix

Irene

Payer l’école, un bon calcul ?

Irene

La voiture, banalisée dans dix ans ?

Irene