lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Répare toi-même ton portable

Il y a deux ans, Mickaël Thomas cherchait à réparer son célèbre téléphone à la pomme qu’il venait de casser. Après avoir cherché sur internet, il ne trouve aucun site spécialisé lui permettant de réparer lui-même son smartphone. Simplement quelques vidéos explicatives qui ne le convainquent pas. « Les boutiques de réparation traditionnelles me proposaient des tarifs à plus de 100 euros. Finalement, j’ai trouvé un site américain qui proposait des guides pratiques pour permettre à tout le monde de faire des réparations. Rapidement, je me suis dit qu’il fallait développer ce service en France », raconte aujourd’hui Mickaël Thomas. En septembre 2011, le jeune entrepreneur, alors âgé de 26 ans lance le site sosav.fr. Il commence par proposer des pièces détachées et des outils, d’abord pour Iphone seulement.

Téléphones, tablettes, consoles et bientôt l’électroménager, la TV et la Hi-fi

Rapidement, il se met à produire, dans un studio photo, des guides pratiques pour permettre d’identifier les pannes et de les réparer. « L’année prochaine, nous réaliserons ces guides en vidéo. Nous allons également diversifier notre offre. Aujourd’hui, nous traitons les téléphones ainsi que les tablettes et des consoles de jeux comme la PSP par exemple. Bientôt nous proposerons le même service pour les téléphones sous androïd, l’électroménager, la TV et la hi-fi ». Sur ce secteur du Do it yourself, Sosav.fr n’a pour l’instant pas vraiment de concurrence en France. Les quelques boutiques de réparation qui existent restent encore nettement plus chères, « ne pas payer la main d’oeuvre pour les réparations nous permet d’être souvent moitié prix que les réparateurs traditionnels ».

Des pièces de rechange de qualité identique

« Le tout avec du matériel de qualité », précise Mickaël Thomas. Car l’un des enjeux de ces réparations, c’est bien d’avoir des pièces de rechange de qualité. « Nous négocions directement avec des grossistes en matériel électronique, la plupart en Chine. Nous ne discutons donc pas directement avec les marques, mais nous faisons attention à avoir des produits de même qualité en ne prenant que des pièces certifiées OEM (Original Equipment Manufacturer), c’est-à-dire identiques aux originaux », détaille le jeune directeur. « Le problème peut aussi se poser pour les outils de réparation que nous proposons. Par l’exemple, à partir de l’Iphone 4, Apple a installé sur ces téléphones un format de vis unique en son genre. Impossible de trouver un tournevis adéquat dans le commerce. Il a donc fallu en négocier en plus des pièces détachées », raconte Mickaël.

Des batteries qui ne fonctionnent plus au bout de 6 mois, 1 an

En effet, la marque à la pomme comme beaucoup d’autres n’encourage pas forcément aux réparations. Alors qu’on parle beaucoup en ce moment d’obsolescence programmée, c’est à dire d’une volonté présumée des marques de réduire la durée de vie d’un produit, sosav.fr se trouve en première ligne face à cette problématique. « Ce que l’on voit c’est qu’aujourd’hui, sur les smartphones, il y a de gros problèmes avec les batteries qui, au bout de 6 mois, 1 an, ne fonctionnent plus correctement.Cela concerne toutes les marques, et c’est d’autant plus important que beaucoup de consommateurs ne savent pas qu’elles peuvent être changées », explique-t-il. En dehors des batteries, Mickaël Thomas a beaucoup de demandes de remplacement d’écrans cassés après une chute. Encore jeune, le site sosav.fr continue pourtant sa croissance.

A lire aussi

Facture d’énergie : petits gestes pour grands effets

Irene

Retraite et emploi : cumuler pour (sur)vivre

Irene

Cet été j’échange ma maison

Irene

Ces applications pour faire baisser son budget essence

Irene

Accoucher, combien ça coûte ?

Irene

Les Youtubeurs, références de nos enfants ?

Irene