lemouvementassociatif-centre.org
Image default

« Responsabiliser les consommateurs et les faire réfléchir à la portée de leurs achats »

Publié Julien Auduc le Mercredi, 29 Janvier, 2014 – 09:03

Touslesbudgets.com : Comment et pourquoi est né ce label « Origine France Garantie » ?

Yves Jégo : L’idée de départ c’est de mettre en avant l’origine française des produits que nous consommons tous les jours. C’est après avoir remis, en 2010 au Président Nicolas Sarkozy, un rapport sur le « produire en France » préconisant la création d’un label unique que nous avons décidé, via l’association Pro France, de lancer cette certification « Origine France Garantie ». C’est la première fois qu’un label transversal, c’est à dire qui touche tous les types de produits du yaourt à la voiture est lancé pour promouvoir notre production industrielle nationale.

TLB : Quels sont les critères pour obtenir le label ?

Y.J. : C’est finalement assez simple puisque nous avons deux principes : le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles doit être situé en France et 50% au moins du prix de revient unitaire est également acquis dans l’hexagone. Ces critères ne tiennent donc pas compte de l’origine des marchandises utilisées et du pays d’origine de la société concernée. Les entreprises qui souhaitent avoir le label doivent donc faire acte de candidature et un bureau d’études indépendant est chargé d’évaluer ces critères. Aujourd’hui, environ 500 entreprises pour plus de 1000 gammes de produits l’ont acquis.

500 entreprises pour plus de 1000 gammes de produits labellisés

TLB : Les entreprises vous paraissent-elles réceptives ?

Y.J. : Oui je le crois. Il n’y a qu’à voir le nombre d’entreprises qui ont souhaité avoir le label. Je pense qu’il y a une grande volonté de transparence de la part des marques qui sont également à la recherche de valeurs positives. Afficher son Origine France Garantie est aussi un moyen à la fois d’affirmer son attachement à un territoire et de jouer sur la qualité française. J’ai par exemple été surpris de voir une marque américaine comme Häagen Dazs, qui a une importante usine à Arras, nous solliciter pour ensuite vendre en Chine ses produits estampillés « Origine France Garantie ». Cela montre que l’image de la France a encore une grande force à l’international.

TLB : Sentez-vous auprès des consommateurs la volonté d’acheter Français ?

Y.J. : Oui je crois que toutes les enquêtes d’opinion le démontrent. Et l’intérêt des marques pour notre label le prouve aussi. Le consommateur fait avant tout ses choix autour du rapport entre le coût et la qualité. Et dans cette recherche, l’origine du produit est un argument très important. Et puis cette recherche du « made in France » répond aussi à une chose simple qu’il faut souvent répéter : vos emplettes sont vos emplois ! Il faut responsabiliser les consommateurs et les faire réfléchir à la portée de leurs achats. Mais je crois qu’ils en sont conscients et qu’en cette période d’incertitude au niveau économique, acheter français a vraiment du sens.

« Vos emplettes sont vos emplois ! »

TLB : Acheter français ne coûte-t-il pas plus cher ?

Y.J. : Toutes les études qui concluent cela me semblent stupides. On ne prend jamais en compte la qualité. Il faut comparer ce qui est comparable. L’idée qu’acheter français coûterait plus cher est, à qualité égale, complètement fausse. Nous avons des normes sociales, sanitaires et écologiques très hautes alors évidemment un produit sorti d’une usine qui pollue, qui fait travailler les enfants et qui n’a aucune sécurité va sûrement coûter moins cher qu’un produit fabriqué en France. Mais, j’insiste, les consommateurs doivent être responsables et conscients des conséquences de leurs achats. La qualité française a un coût. Mais au-delà de ça, on peut aussi citer Toyota, qui produit ses voitures en France, et ne qui les vend pas plus chères que ses concurrents.

TLB : Quel bilan peut-on aujourd’hui faire de ce label ?

Y.J. : Il est évidemment très positif. On nous avait dit qu’il nous faudrait entre 5 et 10 ans pour se faire connaître et être crédible. On voit que c’est allé plus vite et je m’en félicite. Surtout que notre association ne coûte pas un euro d’argent public. Nous sommes arrivés au bon moment, car nous sentons bien que nous répondons à une demande très forte qui a également été relayée par le gouvernement et plus particulièrement par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. Nous sommes complémentaires de son action, et je suis heureux de son soutien, notamment dans des opérations de communication. Nous avons le même combat. Mettre en valeur notre savoir-faire français et pérenniser notre industrie.

En savoir plus : http://www.profrance.org/

Propos recueillis par Julien Auduc

  • Citroën C3-C4-C5-DS3-DS4-DS5
  • Peugeot 308-2008-3008-5008
  • Toyota Yaris
  • Bières Kronenbourg
  • Glaces Haägen-Dazs
  • Maïs Géant Vert
  • Biscuits St Michel
  • Gâteaux BN
  • Papier Canson
  • Agendas Quo Vadis
  • Meubles Arthur Bonnet
  • Montures Atol et Optic 2000

Ancien ministre et député de Seine-et-Marne, Yves Jégo s’est engagé depuis 2010 dans la bataille du made in France, en tant que président de l’association Pro France, qui gère le label « Origine France Garantie ». Plus de deux ans après son lancement, il revient avec nous sur l’importance de promouvoir les produits nationaux et ainsi défendre notre industrie. Quelques produits et marques labellisés Origine France Garantie

A lire aussi

Nespresso : une dosette de luxe qui se démocratise

Irene

« La perception du prix est faussée »

Irene

Commerce équitable : « La France, notre troisième marché »

Irene

Les pique-niques se font chics

Irene

Les bons débuts des Bleus font vendre

Irene

« On peut avoir des revenus corrects et des fins de mois difficiles »

Irene