lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Ados : cinq astuces pour s’habiller moins cher

Dénicher de bonnes affaires dans les rayons prêt-à-porter n’est jamais facile. Cela relève même du casse-tête quand on a un budget limité. Voici quelques astuces pour éviter que nos ados cassent leur tirelire à chaque ouverture des soldes.

Qu’ils soient « emo », « geek » ou « fashionista », les ados finissent toujours par être confrontés à une dure réalité vestimentaire : s’habiller coûte cher. Sauf si on applique quelques règles simples. Du luxe au vintage, voici cinq astuces pour trouver la pièce qu’il vous faut.

Aller plus loin : Habiller son enfant moins cher

Guetter les prix cassés

Inutile d’attendre les soldes, avec le développement de l’outlet (comprenez « magasin d’usine », voir en vidéo Magasins d’usine, les soldes toute l’année), notamment sur Internet (avec des sites comme Asos ou Outnet), les bonnes affaires se dénichent toute l’année. Certes, il s’agira d’anciennes collections (comptez 2 ou 3 ans de décalage), mais les rabais atteignent parfois 70 à 80 %.

Lire aussi : Fast fashion, se chausser à bas prix

Ne pas négliger les ventes privées

À côté de l’outlet, Internet a permis l’éclosion d’un autre système : celui des ventes privées. D’Espacemax à Vente Privée, les sites de déstockage se multiplient et proposent tous types de produits, notamment des vêtements de grandes marques. Les rabais atteignent parfois 50 à 60 %. On peut même trouver des pièces plus récentes que dans l’outlet traditionnel. Mais, pour cela, il faut rester vigilant et réactif car les marques préfèrent souvent opérer dans la discrétion.

Fouiner dans les discounts

En matière d’économie, pas la peine d’être sectaire. À côté des pièces de luxe qui font rêver, il y a les fameux « basiques » (chemises unies, pantalon sobres, etc.) qui vous permettront de varier les plaisirs dans votre garde-robe. Pour obtenir ses pièces sans casser votre tirelire, les « discounts » vestimentaires comme H&M ou Uniqlo proposent des produits dans cette gamme avec un très bon rapport qualité/prix.

Troquer, chiner, louer… Tout est bon !

Si vous n’êtes pas allergiques au changement, la conso collaborative propose aussi ses solutions alternatives. Les vide-dressings, sur le net et en live, sont souvent des endroits prisés par ceux qui cherchent des pièces originales, griffées et pas chers. Autre option : organiser une « troc party » avec vos ami(e)s. C’est simple, gratuit et cela permet de renouveler sa garde-robe en toute confiance. Enfin, pour une occasion spéciale, pensez à la location. Sur TrocVestiaire ou Mabonneamie, vous trouverez des robes à 15% de leur prix de vente.

En vidéo : Vêtements d’occasion, le concept du dépôt-vente

Customiser ses vieux vêtements

L’ultime économie reste le recyclage. Ce jean est tâché, mais pourrait bien devenir un short ? Ce t-shirt est daté, mais reprendrait un peu de cachet avec quelques écussons ? Mettez votre imagination en marche pour entrez dans le monde merveilleux de la « customisation ». Et, rassurez-vous : pas besoin d’être un as du point de croix pour réaliser de belles transformations. Le thermocollant ou les peintures pour textiles sont des outils à la portée de tous. Et des tutoriels existent sur le web.

Romain Carlioz – © alotofpeople – Fotolia.com

A lire aussi

Fast fashion : se chausser à bas prix

Irene

A Strasbourg, une année universitaire à 12 000 euros

Irene

Grand Est : les habitants prudents sur la dépense

Irene

La bonne idée : échanger sa chambre pendant ses études

Irene

Troquer ses vacances : 6 sites pour voyager moins cher

Irene

Xavier dépense 6 000 euros par an pour aller travailler

Irene