lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Six choses à savoir sur le chèque-vacances

L’an dernier, le nombre de titres émis a augmenté de 2% par rapport à 2013. Touslesbudgets.com vous donne les informations à connaître sur ce coupon qui entend faciliter chaque année, depuis 1982, le départ de milliers de Français en vacances.

Combien de bénéficiaires ?

En 2014, quatre millions de Français ont bénéficié de chèques-vacances -10 millions en comptant leur famille-. Concernant les entreprises, 30 300 sont clients de l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), dont près de la moitié (40%) sont des entreprises de moins de cinquante salariés. L’an dernier, 3 200 nouvelles entreprises y ont souscrit pour leurs salariés, celles de petite taille tirant la croissance (+11.5%), de même que les comités d’entreprise (1 075 nouveaux clients en 2014).

Comment en bénéficier ?

L’octroi de chèques-vacances, possible dans toutes les entreprises, est subordonné à l’accord passé entre celles-ci et l’ANCV, seul organisme habilité à les délivrer. Tous les salariés, qu’ils soient en CDI ou en CDD, peuvent en bénéficier et peuvent également refuser d’en avoir. Il est également possible d’en obtenir par le biais d’un organisme social (CCAS, certaines Caf…) dans le cas d’une personne disposant de faibles revenus et ayant un enfant à charge.

Ont-ils un coût pour le salarié ?

Les chèques-vacances sont cofinancés par l’entreprise et le salarié. Ce dernier doit en assumer le coût en les prépayant partiellement, dans une proportion toujours inférieure à leur valeur. Elle est conditionnée aux revenus : pour un salarié du privé, la participation s’élève à 20% minimum du montant des chèques si sa rémunération brute mensuelle moyenne ne dépasse pas 3 170 euros par mois (50% minimum si elle dépasse ce seuil). Des taux limités de 5% par enfant à charge, dans la limite de 15%. Par exemple, un salarié gagnant 2 500 euros brut par mois versera 100 euros pour avoir 500 euros de chèques-vacances. A noter que pour un agent de la fonction publique, le financement des chèques-vacances par le salarié est compris entre 70 et 90%, (65% pour les moins de 30 ans).

Quel est leur montant ?

Les titres ont une valeur faciale de 10, 20, 25 et 50 euros. Pour l’année 2014, l’ANCV a émis pour 1,53 milliard d’euros de chèques-vacances. Une somme en hausse de 2% par rapport à 2013. Le montant moyen distribué par salarié était quant à lui, en 2013, de 337 euros.

Où s’en servir ?

Les chèques-vacances sont acceptés comme moyen de paiement par quelque 170 000 professionnels du tourisme et des loisirs conventionnés par l’ANCV, partout en France (DOM-TOM compris). Ils sont utilisables pour des voyages en France et dans les pays de l’Union européenne. A noter que, selon les chiffres de l’ANCV, 31% des chèques-vacances sont utilisés pour de l’hébergement touristique, 29% pour de la restauration, 24% pour des voyages ou du transport et 12% pour des loisirs sportifs et de détente. Le reste (4%) servant à des activités de découverte en matière de culture et d’art.

Quelle est leur validité ?

Le chèque-vacances reste valable pendant trois ans (son année d’émission + deux ans). Les titres non-utilisés peuvent être échangés durant les trois mois qui suivent la fin de leur validité. S’ils sont nominatifs, ils peuvent être utilisés par le bénéficiaire comme son conjoint et ses enfants.

– Haveseen/Fotolia.com

A lire aussi

Les Youtubeurs, références de nos enfants ?

Irene

Monopoly : la bonne pioche

Irene

Pouvoir d’achat : les consommateurs vers de nouveaux arbitrages

Irene

Herta, le goût du succès

Irene

Parfois, faire soi-même ne revient pas moins cher !

Irene

« Une véritable course contre la montre pour être prêt à temps »

Irene