lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Rentabiliser ses objets

Rentabiliser ses objets, de la voiture à l’appartement : la location entre particuliers trouve petit à petit sa place chez les consommateurs. La consommation collaborative concerne aussi les objets du quotidien (jardinage, bricolage…). Touslesbudgets.com a rencontré certains de ses pratiquants, semble-t-il convaincus.

La consommation collaborative gagne du terrain en France. Plus d’un Français sur deux (56%) âgé entre 16 et 65 ans déclare ainsi avoir utilisé un site dédié entre 2012 et 2013. Partager pour moins payer en louant ses biens est devenu le crédo de 6% des Français âgés de 15 à 75 ans, selon un sondage Ipsos paru l’an dernier.

Leur profil ? Un homme ou une femme de 35 à 55 ans, vivant en couple avec enfants, dans un foyer comprenant plus de quatre personnes, à en croire l’institut. Le besoin de louer ne serait d’ailleurs pas forcément lié aux revenus, indique le sondage : la majorité des foyers « loueurs » gagnent plus de 3 000 euros par mois. Le site placedelaloc.com, l’un des nombreux acteurs de ce nouveau marché, s’est récemment appuyé sur les données de l’Insee pour affirmer que 155 euros pourraient être gagnés chaque jour en louant ses objets du quotidien (voiture, vélo, sac à dos, console de jeux, aspirateur…).

Ce qui représenterait, selon ces calculs, quelque 8 000 euros par an « perdus » en gardant ces objets au chaud à la maison.

Témoignages. Touslesbudgets.com est allé demander à trois utilisateurs de sites de location entre particuliers ce qui les a poussé à louer/mettre en location des objets de leur quotidien.

Charline, 21 ans, étudiante, Annecy (74), sans revenu

« L’argent pas mis dans l’achat va me permettre de voyager »

« J’ai commencé à mettre des objets en location sur Internet il y a un mois et demi environ. J’avais entendu parler de ce genre de sites dans la presse et l’idée m’a séduite tout de suite. J’ai mis à louer un vélo, des skis et quelques appareils électroménagers, dont j’ai fixé le prix en fonction de leur âge et de leur valeur d’achat. J’ai aussi loué une caméra GoPro pour 15 euros la journée et un sac de randonnée pour trois jours, moyennant 16 euros. Le sac qui doit valoir 100 euros, la caméra entre 200 et 300 euros. L’argent que je n’ai pas mis dans l’achat va me permettre de voyager ».

Pierre, 45 ans, dirigeant de PME en région lyonnaise, 3 000 euros par mois

« De l’argent de poche pour mes enfants »

« J’ai découvert ce système en louant du matériel de sonorisation pour le dernier réveillon de la Saint-Sylvestre. J’ai organisé mon réveillon à la dernière minute et je n’avais jamais essayé de louer comme ça auparavant. J’ai regardé sur le web et il n’y avait pas grand-chose de disponible. De mémoire, ça m’a coûté environ 50 euros pour la soirée.

Depuis, j’ai aussi mis en location quatre ou cinq objets, surtout du matériel de jardinage, un broyeur, des râteaux, qui n’ont pas encore trouvé preneur. Je l’ai fait sans penser à l’argent, mais plutôt en me disant que si ça peut rendre service à quelqu’un, pourquoi pas. Et je recommencerai certainement, dans la mesure où l’argent gagné devient de l’argent de poche pour mes enfants. Je suis pris par mon travail, c’est donc mon aîné qui s’occupe des mises en location ».

Muriel, 39 ans, mère au foyer, trois enfants, région parisienne, 4 000 euros par mois

« Ça a sûrement payé une partie des cadeaux de Noël »

« J’avais déjà l’habitude de passer des annonces, étant pas mal sur Le Bon Coin. Via les réseaux sociaux, j’ai entendu parler de la location entre particuliers, et j’ai mis ma première annonce en ligne peu avant Noël dernier. Il s’agissait de ma voiture -un Renault Espace-, que j’ai mis en location pour 48 euros par jour et qui m’a rapporté à peu près 300 euros. J’ai aussi mis en ligne une caméra numérique au même prix. J’ai regardé sur différents sites pour fixer mes tarifs. Ça m’a fait de l’argent de poche au lieu de garder ma voiture immobilisée.

J’ai arrêté de travailler, je peux donc m’en passer sans problème et ça a rendu service à une famille. Et l’annonce est encore en ligne. L’argent gagné rentre dans le budget de la famille -nous avons trois enfants-. Cette année, ça a sûrement payé une partie des cadeaux de Noël. J’ai aussi été locataire d’une tronçonneuse pour carrelage, pour deux jours, à six euros par jour. C’est une économie de temps et d’argent ».

Benjamin Hay

© herreneck – Fotolia.com

A lire aussi

Commerce équitable : « La France, notre troisième marché »

Irene

Le Bon Coin : « Les Français adorent jouer à la marchande »

Irene

Comment bien choisir son fournisseur d’énergie ?

Irene

« Le magasin physique reste le lieu privilégié »

Irene

Dix façons de compléter ses revenus

Irene

Soldes d’hiver : des rabais importants mais pas de frénésie à l’ouverture

Irene