lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Le zen s’impose dans le porte-monnaie des Français

Début octobre, se déroulait à Paris la 26e édition du Salon ZEN. L’occasion de découvrir les dernières tendances du développement personnel et du bien-être. Dans les allées de l’espace Champerret, on trouvait des méthodes classiques comme la méditation, psychothérapie, massages, sophrologie, coaching et d’autres plus étonnantes pour ne pas dire plus comme la lithothérapie, l’énergiologie, l’art du toucher ou les soins chamaniques. Pour les novices, difficile de s’y retrouver : « je suis venu surtout par curiosité, mais je fais du yoga depuis quelques années et je voulais trouver de nouvelles techniques. Mais, il y a vraiment beaucoup d’exposants et si certains n’ont pas l’air très sérieux, j’ai pu découvrir des choses vraiment intéressantes », détaille Guillaume, parisien de 29 ans.

Le yoga se renouvelle

C’est devant le stand de la méthode Feldenkrais que s’est arrêté le jeune homme. Cette technique de yoga qui porte le nom de son créateur, un ancien physicien passionné d’arts martiaux « permet de dominer ses contrariétés, faire disparaître les tensions et les douleurs au profit d’une plus grande sensibilité et unité », explique Florence qui donne des cours à Paris. « L’idée, c’est par des mouvements simples de redonner de la fluidité au corps, arriver à un relâchement musculaire qui va permettre de vous faire développer une image de vous de plus en plus riche et dynamique et ainsi favoriser une meilleure harmonie entre votre corps et votre esprit ». Aux quatre coins du pays, cette pratique se développe de plus en plus. Il existe des cours collectifs ou individuels et il faut compter entre 15 et 40 euros la séance d’une heure selon les praticiens.

Des cristaux pour favoriser le bien-être

À voir le nombre de visiteurs devant les stands, l’un des succès du secteur reste la lithothérapie, c’est à dire l’utilisation de l’énergie ou de la résonance de cristaux (améthyste, quartz, œil-de-tigre, labradorite, aigue-marine, rubis, turquoise…) pour améliorer le bien-être d’une personne à son contact ou à proximité. Souvent controversée, cette pratique ne cesse de séduire de nouveaux adeptes. Cédric travaille dans une boutique de cristaux à Sarlat, en Dordogne « et nous venons d’en ouvrir une autre à Paris ». Le jeune homme explique : « Attention, nous ne prétendons pas soigner avec les cristaux, mais nous croyons que leur énergie a des vertus pour les hommes. L’idée, c’est de les garder chez soi et de les prendre en main de temps en temps pendant une séance de yoga ou de méditation par exemple ». Et d’ajouter : « Chaque cristal a un effet particulier, mais il faut surtout agir au feeling selon les sensations que cela vous procure. Ensuite, pour les tarifs c’est pas compliqué, il y a un cours précis pour chaque et évidemment plus c’est gros, plus le prix monte, mais plus c’est efficace ». Sur le stand, on trouve ainsi des petits quartz a 3 ou 4 euros et certaines grosses calcites ou topaze à plusieurs milliers d’euros.

 

© Dirma – Fotolia © Feldenkrais-france.org

© cristaux-sante.com

A lire aussi

Argelès-sur-Mer, les vacances en famille

Irene

Toussaint : quand Internet efface la distance

Irene

Six choses à savoir sur le chèque-vacances

Irene

Camping-car : une passion à 45 000 euros

Irene

Un premier comparateur de drive pour réaliser des économies

Irene

Le cancer, un coup dur aussi pour les finances

Irene