lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Location longue durée : un frein aux dépenses auto ?

La voiture coûte cher, selon le dernier rapport de l’Automobile club association (ACA) sur le budget 2012 des automobilistes. Face à ce constat, certains se sont tournés vers la location longue durée (LLD). Une tendance pas encore ancrée dans l’esprit des consommateurs. « Beaucoup ne font pas le calcul (entre louer et acheter, ndlr), car ils veulent être propriétaires de leur voiture, analyse Cédric Alexandre, président du groupe Fast Lease, spécialisé notamment dans la LLD. Ils veulent avoir leur nom sur la carte grise du véhicule, or si l’on entre dans une logique strictement financière, il n’y a aucun avantage à acheter une voiture ». L’argument principal des loueurs, c’est l’économie potentielle pour le locataire : chez loueruneauto.fr, on l’estime à 37% en comparaison à l’achat à crédit d’un véhicule sur cinq ans. « Il y a une notion de rentabilité certes, mais surtout une maîtrise de son budget automobile, ajoute Freddy Hirel, responsable du site, lui aussi spécialisé dans la LLD. On va avoir un loyer mensuel régulier, on sait combien va nous coûter notre voiture ». Les loyers, justement, commencent pour la plupart des loueurs autour de 150 euros pour les plus petits véhicules, et atteignent plusieurs milliers d’euros pour les plus gros modèles. Ils comprennent l’entretien complet, la maintenance et l’extension de sa garantie. Mais pas l’assurance. « Ce qui va faire varier le prix c’est le type de véhicule loué, la durée de la location et le kilométrage parcouru, précise Cédric Alexandre. Par exemple, une Fiat 500 louée sur quatre ans, avec un forfait de 10 000 kilomètres par an coûtera entre 200 et 230 euros par mois. Le loyer n’est ni plus ni moins que le coût d’utilisation de la voiture ».

« Un appartement prend de la valeur, une voiture en perd »

Attention toutefois à l’apport : certains sites n’en demandent pas, d’autres l’exigent, avec des sommes pouvant aller jusqu’à 30 % du coût total de la location (comptez plus de 1 000 euros). La durée minimale pour la LLD -fixée par la loi- est quant à elle de treize mois, la durée maximale pour la plupart des loueurs est de cinq ans. Au particulier d’adapter son contrat en fonction de son utilisation de la voiture. « On va jouer sur la durée, selon la distance que vous envisagez de parcourir, explique t-on du coté de chez Fast Lease. Par exemple, si vous roulez 10 000 kilomètres par ans, quatre ans sera la meilleure durée de location au regard de l’usure du véhicule. Notre métier, c’est de trouver le meilleur équilibre entre la durée d’amortissement et la dépréciation du véhicule, les frais de maintenance et la garantie. Une voiture peut avoir des frais très lourds même à 80 000 kilomètres ». Des frais qui servent également d’argument aux loueurs, ces frais d’entretien « auxquels on ne pense pas », selon le président de Fast Lease. « Avec le temps, un appartement prend de la valeur, alors qu’une voiture en perd, avance Cédric Alexandre. Les gens ne pensent pas au moment où, trois après l’avoir achetée, ils vont devoir la revendre ». Le créneau semble porteur. Avec une clientèle constituée en grande partie de cadres, Fast Lease, qui fête en 2013 ses dix ans, a connu une croissance de 16% sur un an au premier semestre cette année, et compte quelque 700 clients sur toute la France (+67% sur 2011-2012).

 

Illustration Danny Cornelissen

A lire aussi

La double peine des handicapés

Irene

La location de voitures entre voyageurs dans les aéroports

Irene

Le chapon reste la star du réveillon

Irene

Quand l’habillement ajuste le budget des ménages

Irene

Quatre astuces pour bien cuisiner sans se ruiner

Irene

7 façons de payer moins cher le cinéma

Irene