lemouvementassociatif-centre.org
Image default

L’isolation de la maison, un sacré budget

A l’heure où l’individualisation du chauffage fait débat, Touslesbudgets.com se penche sur l’isolation de nos foyers. Un investissement coûteux mais nécessaire pour ne pas laisser s’enfuir la chaleur… et de précieux euros.

On a failli attendre. L’hiver et ses températures parfois négatives ont pourtant fini par atteindre la France depuis une quinzaine de jours. Un retour du froid couplé à celui des questions autour des dépenses de chauffage domestique, qui coûtent chaque année près de 2 000 euros aux Français. D’où la nécessité de s’assurer d’une bonne isolation, qui permet « de limiter voire de supprimer les fuites d’air ainsi que le phénomène de paroi froide, qui dégrade le ressenti de chaleur dès que l’on s’en approche », explique-t-on du côté du portail spécialisé Quelle Energie.

Nombre de parties de la maison peuvent être isolées afin de conserver la chaleur à l’intérieur, qu’il s’agisse des murs, des fenêtres, du sol ou même des combles. Et au moins autant de techniques sont possibles. Pour les fenêtres, « un double vitrage à isolation renforcée isole bien contre le froid et laisse pénétrer suffisamment les rayons du soleil pour apporter de la chaleur gratuitement », affirment les responsables du site. Pour les parois, « des matériaux écologiques sont préférables tels que le chanvre, la paille ou la laine de mouton ». Lesquels ont l’avantage, « en plus d’isoler contre le froid (…) de contrer les pics de chaleur en été ».

==> (VIDÉO) Isoler par l’extérieur, une plus-value pour la maison

Environ 1 000 euros de travaux par fenêtre

La question qui fâche n’est pourtant jamais loin. L’inconvénient de ces matériaux, certes plus écologiques, c’est leur prix, « souvent élevé ». D’autant que les critères d’isolation requis par la réglementation thermique pour les maisons neuves comme pour l’obtention des aides en rénovation « sont de plus en plus exigeants », rappelle-t-on chez Quelle Energie. Avec une isolation qui doit être plus conséquente, la facture s’alourdit forcément.

De manière générale, détaillent les responsables du portail en ligne, comptez « entre 1 000 euros par fenêtre, pour une isolation intérieure des murs, environ 10 000 euros pour une maison moyenne de 120m² sur deux niveaux, environ 30 euros le mètre carré pour une isolation de combles perdus et 60 euros s’ils sont aménagés ». Un sacré budget, que certains d’entre nous pourraient être tentés de réduire en effectuant eux-mêmes une partie du boulot. « Mieux vaut passer par un professionnel », prévient-on du côté du site, histoire d’éviter les problèmes liés, par exemple, à la gestion de l’humidité. Seule l’installation de volets ou de stores étant relativement faisable pour le commun des bricoleurs du dimanche.

==> Dossier : Travaux et bricolage, neuf infos à connaître

En France, plus des deux tiers des bâtiments ont été construits avant l’entrée en vigueur de toute réglementation thermique. Selon un sondage BVA Opinion publié en novembre dernier, « avoir une bonne isolation » est la priorité numéro 1 des Français pour leur maison. Devant la possibilité d’avoir une pièce en plus.

==> A noter que des crédits d’impôts existent pour un certain nombre de travaux réalisés dans la maison, y compris l’isolation thermique. Plus de détails sur le site du ministère de l’Économie.

– © sima – Fotolia.com

A lire aussi

Bien organiser son déménagement

Irene

Le bus pour des vacances moins chères

Irene

Premier rebond des ventes de disques depuis 10 ans

Irene

Ski : 6 astuces pour acheter son matériel à moindre coût

Irene

Ne grillez pas votre budget sur la route des vacances

Irene

Sorties culturelles : la gratuité, ça compte ?

Irene