lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Comment ont évolué les dépenses des ménages ?

[INFOGRAPHIES] Tous postes confondus, l’ensemble des ménages français a dépensé plus de 1 136 milliards d’euros en 2013. L’analyse des données annuelles de l’Insee montre une fracture visible sur certains secteurs depuis les débuts de la crise économique de 2007/2008. Touslesbudgets.com, qui évoque régulièrement la question de la hausse de certains prix, vous détaille cette fois les variations de la dépense sur les principaux postes budgétaires.

Depuis 2007 et les débuts de la crise, la hausse de la dépense de consommation des quelque 28,7 millions de ménages français s’est ralentie (+8.8% entre 2007 et 2013, +26% entre 2001 et 2007). Si le quatuor de tête parmi les plus gros postes budgétaires est resté le même ces dernières années (logement-alimentation-transports-biens et services), les tensions sur le pouvoir d’achat, les variations de prix et l’ouverture de certains marchés à la concurrence ont donné lieu à certains ajustements. Touslesbudgets.com a épluché les données annuelles de l’Insee sur la consommation totale des ménages par grande famille de dépense et, infographies à l’appui, vous en livre les enseignements.

Parmi les dépenses à la hausse :

  • Le logement (304 milliards d’euros en 2013)

La dépense des ménages pour leur logement est passée de 254 milliards d’euros en 2007 à 304 milliards en 2013 (+19.7%). Dans le détail, celle concernant le loyer -près des trois quarts du poste logement- a augmenté de 16.1%. L’autre partie des dépenses « logement », l’énergie (gaz, électricité et autres combustibles) a lui gonflé de 43.4% entre 2007 et 2013. La palme de la hausse la plus forte revenant au gaz (+58.1% sur la période).

  • Les produits alimentaires et boissons non alcoolisées (152,7 milliards d’euros)

Avec 13.4% du budget des ménages en 2013, l’alimentation se dispute depuis longtemps, avec les transports, la place de deuxième poste de dépense le plus important. La somme engagée dans les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées a augmenté de 17.9% entre 2007 et 2013. Les poids lourds sur ce poste restant la viande (+13.1% de dépense entre 2007 et 2013), les pains et céréales (+25.6%) et le lait, le fromage et les œufs (+19.2%). La plus grosse progression revenant aux thés, cafés et cacao (+28.1%).

  • Les transports (148,2 milliards d’euros)

Le troisième budget des Français a connu une hausse modérée entre 2007 et 2013 (+3.3%). Un peu plus de la moitié de ces dépenses allant à l’utilisation du véhicule -auto ou moto-, en hausse de 7.2% sur la période. A noter la stabilité relative des sommes consacrées à l’entretien et réparation du véhicule (+0.1%) comme aux pièces détachées et accessoires (+2.1%). Quant aux dépenses en services de transports, elles ont grimpé -tous services confondus- de 19.3% depuis le début de la crise (+25% pour le ferroviaire et +22.3% pour l’aérien).

  • La santé (48,3 milliards d’euros)

Si elle ne pèse « que » pour 4.3% du budget des ménages, la santé n’en demeure pas moins l’un des postes les plus sensibles. Et l’un des plus en hausse, de 20.4% entre 2007 et 2013. Les dépenses en services médicaux et hospitaliers (près des deux tiers de nos dépenses de santé), ont augmenté de 24.5% sur la période. Le dernier tiers du budget santé, les médicaments et autres appareils ou matériels médicaux, progresse quant à lui de près de 15%.

  • Les assurances (45,6 milliards d’euros)

En hausse continue jusqu’en 2008, puis en forte baisse en 2009, les dépenses en assurance ont depuis repris leur progression (+14.3%). Dans le détail, celles concernant les assurances auto ont augmenté de 29.3% depuis 2007, les assurances habitation de 18.4% sur la même période. Sur ce poste, seules les dépenses en assurances santé connaissent une baisse depuis 2010 (-5.6%).

Parmi les dépenses à la baisse :

  • Les vêtements (30,1 milliards d’euros dépensés en 2013)

Après plusieurs décennies de hausse, la courbe de dépense sur ce poste a pris le chemin inverse en 2008. Résultat, une baisse de 8.4% entre 2007 et 2013.

  • La téléphonie (23,9 milliards d’euros)

Après avoir triplé entre 1993 et 2010, les dépenses en téléphonie ont chuté depuis de 22%, à la faveur notamment de l’ouverture du marché, où la concurrence nouvelle de Free a contribué à faire baisser les prix.

  • L’achat de véhicules (38,3 milliards d’euros)

Malgré un sursaut en 2009 et 2011, qu’il s’agisse d’automobile ou de moto, les dépenses sur ce poste ont diminué de 11.7% depuis 2007. Concernant la somme engagée dans l’achat de voitures neuves et d’occasion, la dépense globale des ménages a chuté de 10.7% depuis 2007.

  • Le matériel audiovisuel, photographique et informatique (18,2 milliards d’euros)

Les dépenses en high-tech (télévisions, appareils numériques, ordinateurs…) ont chuté d’un quart entre 2007 et 2013 (-24.5%).

  • Les meubles et articles d’ameublement (14,4 milliards d’euros)

A la hausse depuis de nombreuses années, la dépense globale des ménages en ameublement est en baisse de 4% depuis 2007.

Benjamin Hay

A noter enfin que pour l’année 2014, la consommation des ménages devrait être globalement stable. Réponse courant 2015, avec la publication par l’Insee des chiffres définitifs pour l’année 2014.

© Robert Kneschke – Fotolia.com

A lire aussi

Nespresso : une dosette de luxe qui se démocratise

Irene

Le hard-discount dans le dur

Irene

« Les Français adorent jouer à la marchande »

Irene

Des activités à petit budget pour les enfants 

Irene

Impôts locaux : en a t-on pour son argent ?

Irene

« La France, notre troisième marché au monde »

Irene