lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Le spa a atteint les sommets

Publié Benjamin Hay le Vendredi, 7 Février, 2014 – 08:49

« Au départ, on pensait que ça ne serait qu’une mode, mais l’engouement se poursuit ». Perrine Maillet, propriétaire et gérante du Hameau Albert 1er, un hôtel cinq étoiles de Chamonix, se rappelle ainsi la construction du spa de l’établissement, en 1998. Une structure dotée de trois cabines, d’un hammam, d’une piscine, d’un sauna… Seize ans plus tard, les spas ont fleuri dans la majorité des hôtels haut de gamme. Fin juin 2012, d’après une étude du cabinet KPMG, 58% des hôtels cinq étoiles de France étaient équipés, pour seulement 5% des hôtels moyen de gamme. L’investissement se chiffre en effet « entre 80 000 et 100 000 euros pour un hôtel trois étoiles avec une capacité d’une quarantaine de chambres », selon Roger Rollier, président du syndicat des hôteliers et restaurateurs de Haute-Savoie (74).

Le rapport de KPMG recense environ 400 spas d’hôtels en France. En altitude, la tendance est arrivée dans les stations au début des années 1990. Avec un prix moyen du soin à 87 euros en 2007 (3,5% du chiffre d’affaires des hôtels équipés), le spa vise une clientèle plutôt aisée. Selon l’étude précitée, le prix moyen de la chambre grimperait de 59% selon que l’hôtel -quatre ou cinq étoiles- soit équipé (481,80 euros) ou non (302,40 euros) d’un spa. En revanche, sa présence n’aurait que peu d’influence sur le taux d’occupation d’un établissement « situé dans des environnements hyper-concurrentiels ». Ce que confirme Roger Rollier, pour qui le spa à la montagne « n’est pas destiné à une nouvelle clientèle, mais à satisfaire une clientèle déjà établie qui en est demandeuse ».

De 40 à 195 euros le soin

A Chamonix, malgré la concurrence, la formule fonctionne. Elle a permis à l’hôtel, selon sa gérante, « de gagner beaucoup en notoriété et d’avoir un petit plus pour finaliser les réservations ». Ouvert au public, le spa du Hameau Albert 1er voit ainsi 50% de sa clientèle venir de l’extérieur, qui paie autant que celle de l’hôtel. Soit environ 25 personnes par jour, en majorité des Français, puis des Anglais et d’autres nationalités, pour un usage « de détente après le ski ou pour ceux qui ne skient pas », selon Roger Rollier. Des vacanciers qui déboursent, pour 20 minutes à deux heures de soin, entre 40 et 195 euros. Des formules à 75 euros sont également proposées.

Ici, on mise sur une clientèle habituée à une équipe de cinq personnes, qui ne change pas d’une saison à l’autre. Une clientèle qui a son profil-type : « Âgée en moyenne de 35 à 40 ans. Pas tellement une clientèle familiale, mais plutôt des personnes qui viennent en couple », rapporte t-on à l’hôtel Albert 1er. Les tarifs, eux, ne rebutent pas les clients. « Le spa est souvent complet, on rappelle toujours aux clients qu’il est important de penser à le réserver », assure Perrine Maillet. D’ailleurs, cet hiver, où l’hôtel a « très bien travaillé », « le spa a été complet tous les jours pendant presque un mois ». Même les hommes s’y sont mis. « Nos esthéticiennes ont d’ailleurs une formation spéciale aux soins qui leurs sont dédiés ». La mode n’est pas finie.

Benjamin Hay
©Hameau Albert 1er

>> LIRE :
– 3 formules bien-être en pleine forme

Le spa se développe partout, à la montagne comme en ville. « Une offre incontournable », confirme Aldina Duarte-Ramos, présidente de l’association Spa-a, qui regroupe une grande partie des professionnels du secteur. Selon elle, la demande en spa est comparable à celle de la piscine il y a quelques années. « Il contribue à l’image de l’établissement et à rehausser le prix de ses chambres. Il est acquis que le spa augmente le panier moyen pendant le séjour de l’ordre de 20% ». Il est encore difficile de chiffrer le nombre de spas en France, « faute de définition », précise Aldina Duarte-Ramos. L’Agence française de normalisation (Afnor) doit d’ailleurs rendre publique la première définition le 8 février prochain.

Avec près de 3 000 structures ouvertes au public, la France est le deuxième marché européen du spa derrière l’Allemagne. Il est devenu un argument qui séduit de plus en plus les hôteliers, notamment dans les stations de sports d’hiver. +20% sur le panier moyen pendant le séjour Image corps de l’article:  Source URL: http://touslesbudgets.com/le-spa-atteint-les-sommets

A lire aussi

Qu’est ce que la neurologie ?

administrateur

Préconscient définition ?

Irene

Bébé s’équipe aussi sur le Web

Irene

Quel prix pour les lentilles de contact ?

Irene

Soins, réparations : économiser grâce aux apprentis

Irene

Des pistes pour supporter le coût des soins vétérinaires

Irene