lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Le doudou, compagnon indispensable

Cadeau de naissance incontournable, le doudou a évolué. Touslesbudgets.com fait le point sur le rôle de la peluche préférée de votre bébé.

La France enregistre environ 800 000 naissances par an. A raison de deux doudous en moyenne par nouveau-né, le calcul est vite fait. « Il se vend environ deux millions de doudous en France chaque année », rapporte Franck Mathais, directeur du département consommation de La Grande Récré.

Qu’est-ce qu’un bon doudou ?

Très jeune, dès trois mois, l’enfant peut avoir son compagnon. Mais avec un prix moyen de 15 à 20 euros, attention à ne pas se tromper. « Un bon doudou ne doit pas être trop grand, il doit faire entre 20 et 25 cm », conseille le responsable. Parmi ces petites peluches à l’effigie d’animaux, de personnages de dessins-animés ou des poupées, il existe des produits qui fonctionnent mieux que d’autres. Le lapin reste le produit phare, « grâce aux oreilles qui permettent une bonne prise en main », explique Franck Mathais. Ceux aux longs bonnets sont aussi appréciés.

« Ce qui est important c’est la douceur, les doudous doivent être agréables. Ils sont en peluche, en velours ou en tissu », explique-t-il. En ce qui concerne les couleurs et les formes, ce sont plus les goûts des parents qui rentrent en ligne de compte.

==>Lire : Accoucher, combien ça coûte ?, 4 800 euros par an de courses pour les parents d’un bébé et L’arrivée de bébé, un sacré budget

Pourquoi est-ce si important pour l’enfant ?

Si le produit n’est pas nouveau, il évolue. « Avant, les enfants prenaient une simple peluche ou un tissu. Depuis 15 à 20 ans la catégorie doudous est apparue », détaille le spécialiste. La compréhension des jeunes enfants a évolué en 20 ans, le rôle des doudous est mieux perçu. « L’enjeu est lié à l’émotivité. Le doudou a un rôle transitionnel qui permet de passer de l’état de fœtus à celui d’enfant. Après avoir été dans le ventre de sa mère pendant neuf mois, lorsqu’il se retrouve seul dans son lit, le nouveau-né a besoin d’être rassuré. Le doudou a une odeur rassurante, comme une présence permanente », explique Franck Mathais.

Une fois que le nourrisson a élu le doudou de son choix, celui-ci devient un élément fondamental. « C’est son premier jouet, son compagnon pendant plusieurs années. Et même s’il ne ressemblera plus à la même chose après être passé 100 fois à la machine ou avoir été mangé par le chien, il restera important pour l’enfant », remarque le directeur.

A l’échelle nationale, les ventes de doudous sont en hausse de 2.8% en 2014. Le marché devrait rester stable, ces produits étant de grands classiques sur le secteur des peluches. Franck Mathais termine sur un conseil pour les parents : « Avoir le doudou préféré en double pour pouvoir l’échanger de temps en temps et le laver. Si l’enfant perd le premier on échappe au drame ». Et en cas de perte, il existe toujours des moyens pour sauver la situation, notamment via les réseaux sociaux. Le compte Twitter SOS Doudous enregistre près de 1 000 abonnés par exemple.

==> Aller plus loin : Notre dossier Bébé chamboule la consommation des parents

Marine Couderette – © Marco Herrndorff-Fotolia.com

A lire aussi

Habiller son enfant moins cher

Irene

Comment profiter des ponts au meilleur prix ?

Irene

Tout à petit prix : la formule gagnante d’Hema

Irene

Le TGV repart à la chasse aux clients

Irene

Il se raccroche à ses parents, appelez-le Tarzan

Irene

Ces applications pour faire baisser son budget essence

Irene