lemouvementassociatif-centre.org
Image default

sports ski

La montagne l’hiver, ce n’est pas que le ski ou le snowboard. Pour séduire aussi bien les familles que les amateurs de sensation forte, les stations de sports d’hiver mettent en place de nombreuses activités alternatives. Notre sélection.

De la balade en raquettes au Bun-j-ride, mélange de saut à ski et de saut à l’élastique, il y en a pour tous les goûts… et à tous les prix.

Rando nordique Encore une variante du ski de fond : la randonnée nordique. Du ski de fond hors traces, dans la nature vierge, qui nécessite une bonne connaissance de la montagne hivernale, ou l’encadrement d’un professionnel.

Prévoir un peu plus de 15€ pour la location du matériel (ski, chaussures et bâtons). Pour une sortie encadrée par un guide il faut compter entre 8 et 20€ par heure selon les endroits.

Raquette C’est la façon la plus simple de se déplacer facilement dans la neige. Ses adeptes peuvent trouver des itinéraires balisés (parfois même damés) autour des stations. Les randonnées en raquette permettent de s’immerger paisiblement dans la montagne, et de découvrir les paysages enneigés, voire même de rencontrer un chamois ou un chevreuil.

Il faut compter entre 5 et 10€ de location par jour. Et si vous optez pour une randonnée encadrée, il vous faudra rajouter entre 15 et 20€ pour la demi-journée.

Chiens de traîneaux Pas du tout réservée au Grand Nord, cette activité se pratique sur des terrains vallonnés de moyenne montagne. Chacun conduit son propre attelage, debout sur les patins arrière du traîneau. Le pilote ou musher reste devant pour canaliser la meute. Une discipline assez physique, quand le terrain monte on pousse le traîneau comme une patinette, mais qui permet de créer une complicité avec les chiens.

Entre 40 et 55€ pour un baptême de 35 min environ. Puis selon les endroits entre 50 et 70€ pour une balade d’1h.

La motoneige En France, la motoneige se pratique en version balade, sur itinéraires balisés et autorisés, une fois les pistes de ski fermées. Donc en nocturne une bonne partie de la saison. Et c’est là tout l’intérêt : découvrir dans une ambiance différente, et sous un autre angle, le domaine skiable que l’on a parcouru à ski ou en snowboard toute la journée. Pour être pilote, il faut être majeur (autorisation parentale entre 16 et 18 chez certains prestataires). On peut être passager dès 12 ans (ou parfois 14 ans).

La séance dure en moyenne une heure. Compter entre 50 et 100€ environ pour une randonnée d’1h.

Le snowscoot Inventé par un Français au début des années 90, le snowscoot, engin hybride entre le vélo et le snowboard, se développe dans tous les massifs. Les stations l’ont presque toutes autorisé, sur la totalité ou une partie de leur domaine skiable. En une demi-journée, on sait s’arrêter, tourner et emprunter un téléski. Plusieurs ESF enseignent le snowscoot. Les fabricants ont également développé des modèles enfants si bien qu’on peut piloter de 7 à 77 ans.

Compter autour de 25€ la location pour la demi-journée, 35€ la journée. Cours à 45€ l’heure sans la location.

VTT sur neige Sport d’été par excellence, le VTT s’invite aussi de plus en plus sur les pistes de ski damées. Muni de pneus crantés et de freins à disques hydrauliques ultras puissants, il ressemble beaucoup à son cousin vert. Casque et protections sont obligatoires, même si la neige est un formidable amortisseur en cas de chute. Dans certaines stations, le VTT sur neige se pratique après la fermeture des pistes comme à Tignes ou Saint-Pierre-de-Chartreuse, d’autres comme les Menuires ou La Mongie/Grand Tourmalet ont aménagé des pistes dédiées. Les plus téméraires réalisent des pointes de vitesse à 60 km/h !

Compter entre 35 et 50€ pour louer à la journée un VTT sur neige.

La luge Pratique traditionnelle de montagne, la luge s’est récemment modernisée. Il existe ainsi le Snake Gliss, une luge articulée façon chenille qui accueille une dizaine de personnes sur des luges individuelles et assemblées. De 15 à 30€ selon les pistes.

À découvrir notamment à Orcières, dans les Vosges Au Lac Blanc… La version extrême façon bodyboard des neiges, c’est le Airboard : une luge gonflable pour dévaler les pistes allongé à plat ventre tête la première. À pratiquer à Châtel avec Ski Academy, ou à Chamonix par exemple. Compter 20€ la descente et 200€ la journée.

Bun-j-ride Pour frôler l’arrêt cardiaque, direction Saint-Jean de Sixt à 3km de la Clusaz et du Grand-Bornand pour un saut en Bun-j-ride. Cette attraction unique au monde consiste à s’élancer d’un tremplin en skis, en snowboard ou en luge et à plonger dans le vide (42m) retenu par des élastiques en faisant une jolie parabole de 30 m !

Tarif : 55€ en solo ou 70€ pour  un saut tandem.

Kitesnow Cette discipline aérienne consiste à se faire tracter par une aile pour remonter les pentes ou envoyer des figures à 12 m du sol. Là encore, mieux vaut passer par une école pour apprendre le maniement de la voile (le plus ardu). Rendez-vous au Col du Lautaret, au Semnoz, à la Rosière au Col du petit Saint Bernard, dans le Vercors, sur les vastes étendues sauvages du Jura ou à Gérardmer dans les Vosges…

Tarif : 30€ pour 1h, 150€ la journée et 250€ le week-end.

Ski joering C’est une discipline sportive alliant le ski et un attelage animal, équestre ou canin. Il se pratique avec un ou plusieurs chiens, un cheval ou un poney attelé qui tire le skieur. Il existe également une forme motorisée de cette activité. La variante équestre se pratique sur neige damée, en carrière fermée, sur les pistes ou plus rarement sur des chemins tandis que la variante canine est un mode de locomotion courant dans le Grand Nord.

Tarif : balade à cheval 1h : 28€. Pour les enfants : poney-luge 1/4h : 8 €/poney (3 enfants maximum).

Julien Auduc

A lire aussi

Sport, musique, danse… les activités se payent aussi

Irene

Les 10 stations de ski les moins chères

Irene

Abonnements en Ligue 1 : qui baisse, qui augmente

Irene