lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Abonnements en Ligue 1 : qui baisse, qui augmente

L’an passé, Touslesbudgets.com vous livrait le classement des abonnements en Ligue 1 les moins chers et les plus chers*. A quelques encablures du coup d’envoi de la saison 2015-2016 (le 7 août), petit tour d’horizon sur ce qui va changer aux guichets.

Montée en Ligue 1, montée en gamme

Honneur aux promus. A Angers, absente de l’élite depuis la saison 1993-94, le prix de l’abonnement le moins cher double cette saison (de 60 à 120 euros). Le plus cher passe quant à lui de 390 à 500 euros. En Champagne, à Troyes, on a davantage ses habitudes dans l’ascenseur. Après deux saisons en Ligue 2, les Aubois retrouvent la première division. Les tarifs passent de 95 à 129 euros pour le plus petit prix et de 349 à 489 euros pour le plus élevé. Concernant le dernier promu, le Gazelec d’Ajaccio, la campagne d’abonnement n’avait pas encore débuté à l’heure de l’écriture de ces lignes. L’an dernier, en Ligue 2, les prix allaient de 100 à 400 euros.

Les travaux, ça change quoi ?

A Bordeaux, le très médiatisé changement de stade en fin de saison dernière, de Chaban-Delmas au quartier du Lac, a fait monter les prix : de 130 à 160 euros sur le premier prix, de 950 à 1 050 sur le plus cher. A Marseille, on a couvert le Vélodrome sans trop modifier les tarifs (seul le plus bas augmente de 10 euros, à 200 euros pour 1 050 euros au maximum). Enfin, le mystère reste entier du côté de Lyon, qui fera prendra ses quartiers dans son nouveau stade début 2016. Le prix des abonnements ne sera connu « qu’autour des 22/23 juin », selon le club.

Belle saison = inflation ?

Avec les départs de Falcao et de James Rodriguez, Monaco avait abdiqué une partie de ses ambitions européennes. Pourtant, avec un effectif a priori plus faible, le club de la principauté a réalisé une formidable deuxième partie de saison, accrochant la troisième place du championnat. Il n’a pas été ingrat avec son -maigre- public : de 240 à 1 170 euros l’an dernier, l’échelle des tarifs a baissé pour passer en 2015-2016 de 190 à 1 100 euros. A l’inverse, à Saint-Etienne, la belle cinquième place des Verts fait passer les tarifs de 145 à 630 euros pour la saison passée, à une fourchette de 155 à 700 euros à partir du 7 août. Même mouvement haussier à Guingamp. Le promu 2014, maintenu -presque- sans trembler et brillant sur la scène européenne, augmente ses tarifs de 120 à 135 euros pour le moins cher et de 430 à 460 euros pour le plus cher (tribune présidentielle).

==> Lire : David dépense 1 300 euros par an pour ne rien manquer de l’OM

Ils optent pour le statut quo (ou presque)

Pour la saison 2015-2016, la fourchette des prix des abonnements ne bouge pas dans la majorité des clubs de l’élite. Il en est ainsi à Caen (140 à 620 euros), à Montpellier (140 -dix euros de baisse- à 850 euros), à Lille (160 à 900 euros), Rennes (155 à 685 euros) ou Toulouse (149 à 399 euros, hors balcon 580 euros). A Nantes, le tarif le plus accessible (190 euros pour les tribunes Loire et Erdre) reste inchangé. Les canaris ont toutefois été moins timides sur le tarif le plus élevé (Océane bas), qui passe de 608 à 680 euros (830 pour la « catégorie Or »). L’OGC Nice, enfin, augmente de deux euros son tarif le plus bas (152 euros) et de cinquante euros le plus cher (760 euros, hors offre « premium plus » à 1 178 euros).

A Reims, on baisse

La saison 2014-2015 avait bien commencé pour le Stade de Reims avant que, finalement, le club n’enchaîne les mauvais résultats et n’assure son maintien que lors des dernières journées. La raison pour laquelle peut-être, du côté du stade Delaune, le prix des abonnements soit à la baisse pour l’exercice à venir. De 195 euros l’an dernier, le prix le plus bas passe à 179 euros cette année (derrière un but, placement libre). Fixé à 610 euros en 2014-2015, l’abonnement le plus cher coûte cette fois 595 euros.

Plus cher à Paris

Pour rêver encore plus grand cette année, du côté du Paris-Saint-Germain, comptez un billet en plus à débourser. L’abonnement le moins cher passe de 430 euros en 2014-2015 à 550 euros cette année. A noter qu’il faudra y ajouter au moins 35 euros pour assister à un éventuel quart de finale de Ligue des champions (jusqu’à 75 euros pour une demie, selon l’emplacement). Au moment d’effectuer ce relevé, les « meilleures » places à l’année se vendaient à 980 euros (en haut de la tribune Paris, côté Boulogne). A noter que pour assister à l’ensemble des rencontres de l’équipe féminine du PSG, l’abonnement plein tarif est disponible pour 100 euros.

L’équipe descend, les tarifs aussi

Le FC Metz, malgré un début de saison prometteur, retrouvera la Ligue 2 dans quelques semaines. De 249 à 760 euros, la fourchette des prix est elle aussi descendue, désormais comprise entre 199 et 580 euros. Du côté de l’Evian-Thonon-Gaillard FC, la campagne d’abonnement débutera le 1er juillet. Enfin à Lens, compte-tenu de l’incertitude régnant autour de l’avenir du club, les tarifs 2015-2016 ne sont pas encore connus.

*Pour un nouvel abonné adulte, sans aucune réduction.

Benjamin Hay – © A.JORON – Fotolia.com

A lire aussi

sports ski

Irene

Les 10 stations de ski les moins chères

Irene

Sport, musique, danse… les activités se payent aussi

Irene