lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Ce qu’il faut savoir sur le Bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le terme dérive de l’anglais « coin », pièce de monnaie, et « bit », unité de mesure informatique binaire. Il désigne à la fois Bitcoin, système de paiement utilisable sur Internet, et le bitcoin, devise monétaire employée par ce système.

En principe, Bitcoin tient à jour un registre à la fois public et infalsifiable de toutes les transactions qui permet d’identifier chaque bitcoindepuis sa création.

Il tire son origine d’un logiciel mis en ligne en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens, se cachant derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto.

Le magazine Newsweek a affirmé jeudi avoir découvert la véritable identité du créateur du bitcoin en la personne de… Satoshi Nakamoto, un ex-physicien américain d’origine japonaise âgé de 64 ans et vivant reclus en Californie, mais celui-ci n’a pas apporté de confirmation.

Quels sont les applications du Bitcoin ?

Le Bitcoin permet de régler un achat auprès d’un vendeur qui accepte ce type de paiement, qui se fera nécessairement via une plateforme de serveurs nommés « mineur de bitcoins », qui agrègent la puissance d’ordinateurs privés.

Contrairement par exemple aux paiements par Paypal, le bitcoin est sans frais, aucun intermédiaire ne touchant de commission.

Il peut notamment être échangé contre des devises et, dans certains pays, il est désormais possible de payer la course d’un taxi, de réserver une chambre d’hôtes ou même de se faire verser son salaire en bitcoins. Certains distributeurs de bitcoins ont été installés, permettant de faire des transactions. Mais ils ne délivrent pas de bitcoin physique.

Combien vaut un bitcoin ?

Le taux, qui est extrêmement fluctuant, est défini sur différentes plateformes (où les valeurs peuvent être différentes au même instant). Vendredi à 12h00 GMT un bitcoin valait environ 475 euros (moyenne réalisée à partir de cinq sites de cotation). L’an dernier, il a culminé à plus de 1.000 dollars contre quelques centimes d’euros à son lancement.

Ces évolutions très importantes lui ont attiré de nombreux détracteurs, qui dénoncent la création d’une bulle spéculative. De fait, certaines personnes achètent des bitcoins uniquement pour les revendre plus cher.

Les utilisateurs peuvent dupliquer des bitcoins pour en produire de nouveaux, seulement si leur ordinateur est équipé de ce logiciel complexe.

La création d’un bitcoin à partir d’un codage informatique crypté valorise l’aspect collaboratif en « peer-to-peer » de la vaste communauté d’internautes chargée de contrôler le réseau, qui ne dispose pas d’une autorité centrale.

Il est en effet en théorie impossible de générer un bitcoin avec un seul ordinateur, celui-ci ne disposant pas d’assez de puissance de calcul.

En revanche, si la machine d’un membre du réseau qui met à disposition son ordinateur dans le traitement des transactions est la première à valider une transaction, il reçoit lui-même automatiquement quelques bitcoins.

Actuellement une douzaine de millions de bitcoins sont en circulation dans le monde, avec un potentiel de création d’ici à 2140 de nouveaux bitcoins normalement limité à 21 millions d’unités, censé ralentir avec le temps, selon le projet initial de 2009.

Touslesbudgets.com (avec Relaxnews)

>>Lire

Pourquoi les monnaies locales se développent ?

©123dartist / shutterstock.com

A lire aussi

Ils ont adopté le covoiturage

Irene

Comment Internet oblige les magasins à se réinventer

Irene

Comment économiser sur ses prothèses auditives

Irene

Conso : les blogs de parents toujours plus présents

Irene

Les Français fâchés avec le poisson ?

Irene

La bonne idée : échanger sa chambre pendant ses études

Irene