lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Réaliser un bilan carbone entreprise : le guide.

La lutte contre le changement climatique est une priorité mondiale, et les entreprises jouent un rôle crucial dans cette bataille. Réaliser un bilan carbone permet aux entreprises de mesurer leur impact environnemental en quantifiant les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par leurs activités.

Ce guide complet vous explique pourquoi il est essentiel d’effectuer un bilan carbone et détaille la méthodologie à suivre pour le réaliser efficacement.

Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?

Un bilan carbone est une évaluation exhaustive des émissions de gaz à effet de serre générées par une entreprise.

Il a pour objectif de mesurer l’empreinte carbone de toutes les activités de l’entreprise, incluant les émissions directes et indirectes.

Les émissions directes proviennent de sources possédées ou contrôlées par l’entreprise, tandis que les émissions indirectes résultent de la consommation d’électricité, de chaleur ou de vapeur, ainsi que des autres activités de la chaîne de valeur de l’entreprise.

En réalisant un bilan carbone, une entreprise peut identifier les principales sources de ses émissions et développer des stratégies pour les réduire.

Aujourd’hui, l’absence d’une stratégie bas carbone n’est plus une option viable ; il est impératif pour les entreprises de se préoccuper de leur empreinte environnementale pour rester compétitives et responsables.

Pourquoi réaliser un bilan carbone ?

Indépendamment du plan environnemental, améliorer le bilan carbone de son entreprise présente plusieurs avantages :

  • Économique : un bilan carbone bien mené peut révéler des opportunités d’efficacité énergétique et de réduction des coûts, par exemple en optimisant les processus de production ou en améliorant l’efficacité des bâtiments.
  • Juridique : de nombreuses régulations imposent désormais aux entreprises de rendre compte de leurs émissions de GES.
  • Marketing : du point de vue de l’image de marque, une entreprise démontrant un engagement tangible envers la durabilité peut attirer des consommateurs, des investisseurs et des partenaires commerciaux soucieux de l’environnement.

Réaliser un bilan carbone : la méthode.

1 – Définir les objectifs et le périmètre

La première étape consiste à définir clairement les objectifs de votre bilan carbone (réduire les émissions, se conformer aux réglementations, améliorer l’image de marque…).

Ces objectifs doivent refléter les motivations et les priorités de votre entreprise.

Une fois les objectifs établis, il est essentiel de délimiter le périmètre du bilan carbone. Ce périmètre doit être défini en accord avec les standards internationaux, en prenant en compte les scopes 1, 2 et 3 des émissions de gaz à effet de serre (GES) :

  • Scope 1, Émissions directes : Ces émissions proviennent de sources possédées ou contrôlées par l’entreprise, telles que la combustion de combustibles fossiles dans les chaudières, les véhicules de l’entreprise, et les processus industriels.
  • Scope 2, Émissions indirectes liées à l’énergie : Ce scope inclut les émissions résultant de la production de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur que l’entreprise achète et utilise. Bien que ces émissions se produisent chez le fournisseur d’énergie, elles sont attribuées à l’entreprise consommatrice.
  • Scope 3, Autres émissions indirectes : Le scope 3 est le plus vaste et complexe. Il englobe toutes les autres émissions indirectes qui se produisent dans la chaîne de valeur de l’entreprise. Cela inclut les émissions provenant des déplacements professionnels, de l’approvisionnement en matières premières, du transport de marchandises, de l’utilisation et de la fin de vie des produits, ainsi que de la gestion des déchets.

Délimiter précisément le périmètre opérationnel est fondamental pour obtenir une vision complète et exacte des émissions de l’entreprise. Cela signifie identifier toutes les activités, processus et chaînes d’approvisionnement qui contribuent aux émissions de GES.

Ce processus peut nécessiter une collaboration étroite avec différents départements de l’entreprise, tels que les opérations, la logistique, les achats, et les ressources humaines, pour assurer que toutes les sources d’émissions sont incluses.

2 – Collecte des données

La collecte des données est une étape fondamentale. Il est essentiel de recueillir des données précises et complètes sur vos différents postes de consommation énergétique.

Vous pouvez utiliser divers outils et plateformes pour faciliter cette collecte de données, tels que des logiciels de gestion carbone ou des systèmes de suivi énergétique.

3 – Calcul des émissions

Le calcul des émissions de GES se fait en utilisant des facteurs d’émission spécifiques à chaque type de source d’émission.

Ces facteurs sont généralement publiés par des organismes reconnus tels que l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), l’Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC), ou des bases de données internationales comme l’International Energy Agency (IEA).

4 – Analyse des résultats

Une fois les émissions calculées, il est important d’analyser les résultats pour identifier vos principales sources d’émissions.

Cette analyse est déterminante, elle va vous permettre de comparer vos performances en réalisant des benchmarks sectoriels et de fixer des objectifs réalistes de réduction des vos émissions.

5 – Élaboration d’un plan d’action

Une fois que les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont été calculées et analysées, l’étape suivante consiste à élaborer un plan d’action pour réduire ces émissions. Ce plan d’action doit être stratégique, structuré et aligné avec les objectifs globaux de votre entreprise en matière de durabilité.

Voici les étapes clés pour élaborer un plan d’action efficace :

  • Définition des objectifs de réduction

Après avoir identifié les priorités, il est essentiel de définir des objectifs de réduction clairs, mesurables et atteignables. Ces objectifs peuvent être à court, moyen et long terme, permettant une progression graduelle et soutenue vers la réduction des émissions.

Par exemple, vous pouvez fixer un objectif de réduction des émissions de 20 % sur cinq ans, avec des jalons annuels pour suivre les progrès.

  • Développement des initiatives de réduction

Une fois les objectifs définis, développez des initiatives spécifiques pour les atteindre !

Ces initiatives peuvent inclure un large éventail de mesures :

  • Réduction des émissions des transports,
  • Revalorisation des déchets,
  • Politique de sourcing vert…
  • Mise en oeuvre et suivi

Le suivi et l’évaluation réguliers des progrès sont essentiels pour s’assurer que vos objectifs de réduction sont en voie d’être atteints. L’utilisation de tableaux de bord de performance et de rapports périodiques peut aider à surveiller les progrès et à identifier les domaines nécessitant des ajustements.

  • Communication et engagement

Un plan d’action efficace nécessite également une communication transparente et un engagement fort de la part de toutes les parties prenantes. Informer vos employés, vos investisseurs, vos clients et autres parties prenantes des initiatives en cours et des progrès réalisés.

Cela peut se faire par le biais de rapports de durabilité, de réunions d’information, et d’initiatives de sensibilisation…

Bilan carbone entreprise : quels sont les secteurs les plus concernés ?

Bien que l’urgence climatique concerne l’ensemble du globe, certaines industries sont particulièrement sous pression pour agir en raison de leur impact environnemental considérable.

Le secteur de l’énergie, sans surprise, figure parmi les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre (GES) en raison de la combustion massive de combustibles fossiles. Cette industrie est responsable de la majorité des émissions mondiales de CO2, principalement à travers la production d’électricité et de chaleur.

L’industrie manufacturière, avec ses processus hautement énergivores, contribue également de manière significative aux émissions de GES. De plus, le secteur des transports, qui repose fortement sur les carburants fossiles, est un autre acteur majeur. Les émissions proviennent tant du transport de marchandises que des déplacements des personnes, rendant ce secteur crucial dans la lutte contre le changement climatique.

Les émissions de GES générées par l’agriculture et l’industrie alimentaire sont également importantes. Ces émissions proviennent de multiples sources (la fermentation entérique des animaux d’élevage, l’utilisation d’engrais chimiques, le transport des produits alimentaires…).

Ces secteurs, par leur nature et leurs opérations, sont au cœur des efforts de décarbonation et doivent impérativement mettre en place des stratégies bas carbone pour atténuer leur impact environnemental.

Conclusion

Réaliser un bilan carbone est une étape essentielle pour toute entreprise soucieuse de réduire son impact environnemental et de s’engager dans une stratégie durable.

En suivant une méthodologie rigoureuse et en utilisant des outils adaptés, votre entreprise peut non seulement améliorer son empreinte carbone, mais aussi bénéficier d’avantages économiques et améliorer son image de marque.

A lire aussi

Comment choisir un sac à dos écologique et durable

Emmanuel

Funérailles écologiques : une alternative à l’enterrement traditionnel

administrateur

De la cuisine au jardin: les bons gestes écolo et économes

Irene

Le match : Couches jetables VS couches lavables

Irene

Chauffage : « Le bois et les énergies propres de plus en plus utilisés »

Irene