lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Premier rebond des ventes de disques depuis 10 ans

Publié Simon Icard le Jeudi, 30 Janvier, 2014 – 08:10

Le marché du disque (ventes de CD et DVD, ventes en téléchargement et revenus issus du streaming), a totalisé 493 millions d’euros de chiffre d’affaire l’an dernier, selon le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep). Il publiera le 3 février un bilan chiffré détaillé, à l’occasion du Marché international du disque et de l’édition musicale (Midem) à Cannes.

2013 est « une année qui nous a fait du bien, au cours de laquelle l’industrie du disque a pu reprendre son souffle » après dix ans de « mutation dans la douleur où elle a perdu 60% de sa valeur », a indiqué le président du Snep, Stéphane Le Tavernier lors d’une conférence de presse.

« Pour autant, nous ne tirons pas de conclusion ou de tendance, car 2013 a été une année atypique, marquée par un nombre important d’albums qui ont trouvé leur audience et où les sorties ont été bien réparties tout au long de l’année », a-t-il ajouté.

Meilleure vente de l’année, « Racine Carrée » de Stromae s’est écoulé à 1,1 million d’exemplaires en quatre mois de fin août à fin décembre. Ce niveau de vente « hors norme » n’avait plus été atteint depuis la sortie de la bande originale des « Choristes » il y a dix ans.

« Random Access Memories » de Daft Punk et « Subliminal » de Maître Gims, respectivement deuxième et troisième meilleures ventes de l’année, se sont tous deux écoulés à plus de 500.000 exemplaires en 2013.

Au total, 17 des 20 meilleures ventes de l’année ont été réalisées par des albums chantés en français.

L’année 2013 a également été marquée par une « mutation dans la mutation » avec l’amorce d’une restructuration du marché numérique.

Celui-ci est resté stable dans son ensemble et représente 26% du chiffre d’affaires global du secteur.

Mais pour la première fois depuis son apparition il y a dix ans, le téléchargement a connu un « léger fléchissement » en valeur. Le streaming poursuit sa progression, mais de façon encore insuffisante pour assurer la croissance du marché.

« 2014 va être une année de transition avec pour enjeu le développement du modèle du streaming auprès d’un public plus large », a dit M. Le Tavernier.

Il a salué la prochaine arrivée de nouveaux acteurs internationaux, mais aussi français. « Il est question que la Fnac mais aussi TF1 lancent un modèle de streaming », a-t-il assuré.

>> Infographie : Les 10 meilleures ventes d’albums en 2013

A trois jours du Midem, où Aurélie Filippetti doit s’adresser à la filière musicale, les producteurs de disque ont également fait part de leur sentiment d’être « un peu oubliés » par le ministère de la Culture.

« Il y a quelques années encore, on parlait réponse graduée, crédit d’impôt — qui a été prolongé il est vrai –, centre national de la musique », a affirmé le directeur général du Snep Guillaume Leblanc.

« Là, on a l’impression que les quelques fondamentaux qui nous restent sont menacés, comme sur les questions du piratage ou des quotas de chansons francophones à la radio », a-t-il regretté.

Emilie Dumanoir avec AFP

Après dix années de chute continue, 2013 a été une année d' »accalmie » pour le marché du disque en France, en hausse de 1% grâce aux succès d’artistes comme Stromae, Daft Punk et Maître Gims, a annoncé le Snep, principal syndicat de producteurs de disque.

A lire aussi

Que faire avec les enfants pendant les vacances?

Irene

La viande s’invite moins dans nos assiettes

Irene

Rentrée scolaire: les achats ont largement commencé, l’heure reste aux économies (études)

Irene

Cinq façons d’aménager son jardin à petit prix

Irene

Chauffage : la facture individualisée sera bientôt obligatoire

Irene

Budget des ménages : moins de gaspillage, plus d’économies

Irene