lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Le lien entre cerveau et conscience est indéniable.

Le lien entre cerveau et conscience est indéniable. En effet, toutes les choses que vous ressentez transitent nécessairement par le cerveau.

Souvent, le subconscient intervient également, notamment pour envoyer des signaux d’alarme.

Cerveau et conscience  un processus complexe

Alors, qu’est-ce qui se passe entre cerveau et conscience ?

Cerveau et conscience : un lien et étroit

Entre le cerveau et la conscience, il existe une relation indéniable. Le moindre sentiment et la moindre sensation que vous éprouvez sont enregistrés.

Rien ne lui échappe. Chaque fois que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou sentez, des informations sont directement envoyées dans des zones cérébrales dédiées.

Les données les plus pertinentes et les plus significatives resteront du domaine de la conscience.

Vous pourrez alors vous en rappeler facilement, que ce soit en racontant vos souvenirs à des proches, grâce à divers indices ou en retrouvant les mêmes sensations ou émotions.

Vous penserez avoir oublié les autres informations. En réalité, celles-ci sont transférées vers votre mémoire inconsciente.

Cerveau et subconscience

Parallèlement au lien cerveau et conscience, il y a aussi la relation cerveau et subconscience.

Au-delà des choses dont vous avez pleinement conscience, il y a toutes les informations que vous avez captées inconsciemment.

Parfois, il s’agit de données importantes mais que vous n’avez pas décelées mais qui sont quand même enregistrées par le cerveau.

Par exemple au cours d’une première rencontre, vous êtes tellement focalisé sur le physique de votre interlocuteur que vous n’avez pas remarqué sa façon de parler ou de vous regarder.

Pendant ce temps, l’information est bien parvenue au cerveau et relève alors de la subconscience.

Votre petite voix intérieure ne manque pas de vous mettre en garde… et continuera de le faire pour les rencontres ultérieures avec cette même personne.

En définitive, votre cerveau capte tout. Vous avez tout intérêt à rester attentif aux signaux que vous envoie votre subconscient qui, au final, sait tout !

© Dream Designs – FreeDigitalPhotos.net

Les EMC ou états modifiés de conscience se caractérise par une condition mentale sortant de l’ordinaire.

Il s’agit d’un état atteint volontairement ou non qui se trouve à mi-chemin entre l’éveil et le sommeil.

Dans cette disposition d’esprit, un individu est particulièrement influençable et il possible d’accéder à son subconscient.

Les états modifiés de conscience pour atteindre le subconscient

Alors, qu’est-ce qu’un état modifié de conscience ?

Les états modifiés de conscience

Les états modifiés de conscience correspondent à un changement dans la perception des choses qui se passent à l’intérieur de soi mais aussi à l’extérieur.

Il existe de nombreuses techniques qui mènent vers cet état. On retrouve notamment la méditation, la relaxation, le yoga, l’hypnose ou encore la respiration chamanique.

C’est un outil qui permet d’induire des changements en profondeur. Il permet en effet d’accéder au subconscient.

En atteignant cet état modifié de conscience, les barrières entre l’inconscient et le conscient sont levées.

C’est le moment parfait pour faire des suggestions qui seront alors fortement ancrées et auront des répercussions positives.

Des exemples d’états modifiés de conscience

Les états modifiés de conscience peuvent avoir plusieurs formes. Voici quelques exemples :

Les états modifiés de conscience peuvent avoir plusieurs formes. Voici quelques exemples :

La transe est un état qui se situe véritablement entre veille et sommeil. Le sujet est focalisé sur un élément spécifique.

On peut atteindre cet état avec l’hypnose, le chant ou la musique. Une personne en trance est très réceptive aux suggestions.

L’état méditatif se caractérise par une activité minimum au niveau du mental. On peut y accéder avec le yoga ou la méditation.

Enfin, il y a le rêve éveillé qui consiste à se détendre à se laisser tout simplement aller à la rêverie.

Les images qui apparaissent peuvent alors faire l’objet d’une interprétation et permet de mieux comprendre le subconscient.

© FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

  • Qu\est-ce -que la boulimie et comment soigner la boulimie

Conscient, inconscient et subconscient prêtent souvent à confusion.

Raison pour laquelle j’ai décidé de mettre les points sur les « i » une bonne fois pour toutes.

Découvrez quelle est la différence entre conscient, inconscient, subconscient…

Conscient inconscient subconscient : Quelle différence ?

A tout de suite !

Conscient, inconscient et subconscient : Qu’est-ce que la conscience ?

Le conscient est l’état de veille par lequel nous percevons la réalité.

Etre conscient, prendre conscience…c’est connaître et reconnaître tout ce qui nous entoure. Ce que nous pouvons voir, sentir et toucher.

C’est aussi ce qui nous permet d’agir selon notre volonté, en toute connaissance de cause.

Il représente également notre système neuroendocrinien et englobe nos pensées, nos sentiments, nos émotions et nos réflexions.

Bref, tout ce dont nous pouvons avoir conscience.

Conscient, inconscient, subconscient : Qu’est-ce que l’inconscience ?

L’inconscient représente tout ce qui n’est pas conscient. Ce n’est pas le subconscient.

C’est un état de veille par lequel nous agissons, nous fonctionnons sans aucune réflexion, sans penser…

On dit souvent que c’est la boîte noire de l’Homme. Il renferme tout ce que nous sommes et dont nous ignorons même l’existence.

Nos fantasmes, nos tendances…qui peuvent être à la fois créatrices ou nuisibles.

Ce qui se passe sous le coup de l’émotion ou de la colère par exemple.

Souvent, « on ne se rend pas compte » de ce qu’on fait.

Conscient, subconscient et inconscient : Qu’est-ce que la subconscience ?

Le subconscient est l’état de veille qui se trouve tout juste entre conscient et inconscient.

Malheureusement, il passe souvent inaperçu, car il est brouillé par ces deux compères.

Il représente 90% de notre mental et est donc le plus puissant des trois.

Car il joue le rôle d’exécutant. Sans analyser, il réalise tout ce que le conscient perçoit. Que ce soit en positif ou en négatif.

Ce qui le rend particulièrement perceptible mais également redoutable.

Fonctionnant comme une énorme base de données, il retire des leçons de toutes nos expériences.

Et provoque en nous l’automatisme, les réflexes acquis.

Justement, « Exploitez la puissance de votre subconscient ! »

KROMKRATHOG © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

A lire aussi

La visualisation creatrice permet d’attirer à soi absolument tout ce que l’on veut !

Irene

Soigner la boulimie vomitive par l’hypnose

Irene

Pensée positive pour maigrir avec le subconscient

Irene

L’autosuggestion positive : tout savoir

Irene

Traiter le psoriasis naturellement ? Pourquoi pas !

Irene

Utiliser son subconscient pour soulager l’arthrite psoriasique

Irene