lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Randonneuse tuée par la chasse : la réforme urgente c’est MAINTENANT ! | Le Mouvement Associatif Centre


Elle s’appelait Mélodie Cauffet, elle avait 25 ans, et était passionnée de nature. Samedi 19 février, elle se promenait avec son compagnon sur un chemin de randonnée balisé, à Cassaniouze, dans le Cantal, lorsqu’elle s’effondra, victime d’une balle de chasse tirée par une gamine de 17 ans.

Cette effroyable tragédie survient au moment où le Sénat travaille justement sur la question de la sécurisation de la chasse en France, une mission qui ne doit son existence que grâce à la mobilisation citoyenne et associative : il a en effet fallu la mort d’un autre jeune innocent de 25 ans, Morgan Keane (confondu avec un sanglier pendant qu’il coupait du bois sur sa propriété dans le Lot, en novembre 2020), pour que les parlementaires se saisissent de la question de l’insécurité liée à la chasse, suite à la pétition déposée sur le site e-Sénat par les proches de Morgan et qui a rapidement atteint les 100 000 signatures, seuil nécessaire pour que les sénateurs décident d’en donner suite.

C’est dans le cadre de cette mission que l’ASPAS a été auditionnée, le mardi 8 février, aux côtés d’autres associations qui militent contre les dérives de la chasse.

Malgré un temps de parole très chronométré, nous avons pu collectivement pointer du doigt de nombreux problèmes dans la réglementation actuelle, et avancer plusieurs propositions pour une réforme sérieuse et ambitieuse de la chasse : instauration de jours nationaux sans chasse, interdiction de la chasse pour les mineurs, critères plus stricts pour l’obtention du permis, certificat médical annuel, instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations…

Ces mesures, l’ASPAS les porte depuis des années : l’insécurité liée à la chasse est même au fondement de notre association, il y a plus de 40 ans, après les fondateurs Alain et Mireille ont reçu une balle dans leur salon… Notre lettre adressée au président Macron, en 2017, avec le détail des mesures que nous préconisons pour une réforme majeure et en profondeur de la chasse est restée lettre morte.

Face à l’inaction de l’État, qui se couche devant le lobby de la chasse, nous aidons les propriétaires à sortir leurs parcelles des zones de chasse (refuges ASPAS), nous recueillons des témoignages à la pelle de victimes de la chasse, et nous continuons à faire le bilan des accidents et incidents de chasse qui, contrairement à ce que disent les chasseurs, ne sont pas en diminution étant donné que le nombre de chasseurs est en baisse constante depuis plusieurs décennies. Les victimes non chasseurs sont même en hausse pour la saison 2021-2022, avec 2 morts et une dizaine de blessés.

Certains chiffres consternants sont stables depuis 10 ans : depuis 2011, 75% des accidents de chasse ont lieu le week-end, dont 50% rien que sur la journée du dimanche* ! Pour le dimanche sans chasse, la pétition de l’ASPAS est toujours d’actualité (signez !).

Tous les sondages des dernières années révèlent qu’une très nette majorité de Français est favorable à une restriction de la chasse le week-end (7 Français sur 10, d’après le sondage IFOP de novembre 2021 pour Le Journal du Dimanche). D’après un sondage IPSOS de septembre 2021 pour One Voice,  83% des Français estiment que la chasse pose des problèmes de sécurité pour les promenades dans la nature, dont 80 % de ruraux.

Chaque pic correspond à un dimanche…

Autre statistique très parlante, comme le dévoile le graphique ci-dessus : chaque week-end, sans que nous le mettions en avant, notre article « Les chasseurs ont-ils le droit de chasser près des maisons ? » est régulièrement en tête des articles les plus lus ! Et ce ne sont pas des adhérents ASPAS, ce sont des personnes partout en France qui subissent l’insécurité liée à la chasse chaque dimanche, et qui font des recherches sur Internet pour savoir comment s’en prémunir !

* Chiffres calculés par l’ASPAS d’après une veille médiatique des accidents de  chasse depuis 2012

#OSEZPARLER ! 

Pour obtenir des avancées en matière de sécurisation de la chasse, continuons à mettre la pression sur nos élus et dénonçant les situations dangereuses, les abus et les dérives ! N’hésitez pas à envoyer vos photos, vidéos et témoignages à temoignage@aspas-nature.org



Source link

A lire aussi

Le loup : un présumé coupable

adrien

Interdiction de se promener en période confinement sauf pour certains chasseurs | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

les chasseurs devront continuer à payer ! • ASPAS | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Pourquoi les chasseurs n’aiment pas les lynx

adrien

Offre de CDD de 6 mois : Assistant.e administratif.ve et comptable

adrien

comment la start-up Phenix fait bouger les lignes | Le Mouvement Associatif Centre

adrien