lemouvementassociatif-centre.org
Image default
Info Asso

Pour l’arrêt de la chasse dans la Réserve Naturelle des Ramières

Notez cet article


L’ASPAS, en partenariat avec des associations locales, engage un recours gracieux pour demander l’arrêt de la chasse aux oiseaux d’eau dans la Réserve naturelle des Ramières (Drôme). 

Bécassine des marais

Des espèces menacées, inscrites sur la Liste Rouge* de l’Union Internationale de Protection de la Nature, sont encore en 2020 chassables et chassées : tuées pour le loisir de quelques-uns dans des espaces naturels protégés… C’est le cas dans la Réserve naturelle des Ramières du Val de Drôme.

Cette Réserve ne peut actuellement remplir sa mission de protection et d’accueil des oiseaux d’eau migrateurs menacés sur le plan européen, du fait des droits accordés historiquement à une poignée de chasseurs.

Peut-on se permettre de prolonger cette situation compte tenu du déclin actuel de la biodiversité et de la 6e grande extinction des espèces qui s’annonce ?

L’IBPES** début 2019 a donné un avertissement clair : un million d’espèces pourraient s’éteindre dans les dix années à venir, menaçant à court terme l’habitabilité même de la terre et donc la survie du vivant et de l’humanité.

Les associations de protection de la nature réunies autour de cette cause, demandent à ce que la partie publique du domaine public fluvial de la rivière Drôme dans la Réserve naturelle des Ramières soit à nouveau classée en réserve de chasse afin de sauvegarder les oiseaux qui s’y réfugient.

52 764 signatures de la pétition demandant l’arrêt de la chasse à ce titre, ont été remises au Préfet de la Drôme en janvier 2020.

Devant le refus des autorités d’agir en faveur de la biodiversité, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), en partenariat avec la FRAPNA Drôme, soutenues par d’autres associations locales et les ornithologues, vont engager un premier recours contre l’État, en vue d’obtenir l’arrêt de la chasse sur le domaine public fluvial de la Rivière Drôme, dans la Réserve naturelle Nationale des Ramières.

>> Cliquez ici pour plus de détails sur le cas de la chasse dans la Réserve des Ramières

* Fondée sur une solide base scientifique, la Liste rouge de l’UICN est reconnue comme l’outil de référence le plus fiable pour connaître le niveau des menaces pesant sur la diversité biologique spécifique.

**L’IPBES est la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services éco-systémiques : il s’agit l’évaluation la plus exhaustive de ce type qui ait été réalisée : 455 experts de 50 pays différents.



Source link

Related posts

Piéger les chats ? Les chasseurs le font déjà !

adrien

Surpêche : une arme de destruction massive des océans

adrien

J’ai trouvé un collet devant l’entrée d’un terrier, est-ce légal ?

adrien