lemouvementassociatif-centre.org
Image default

La ville de Fontaine retire 150 hectares à la chasse ! | Le Mouvement Associatif Centre

Notez cet article


Conseillée à sa demande par le service juridique de l’ASPAS, la nouvelle municipalité de Fontaine (ville située à l’ouest de Grenoble, en Isère), a voté une délibération le 22 mars 2021 pour demander le retrait des terrains communaux du périmètre de chasse de l’ACCA. Les habitants vont désormais pouvoir profiter d’une nature sans fusils, sur un espace boisé grand de 150 hectares connu sous le nom du bois des Vouillants.

Cet écrin de nature est situé à l’ouest de la ville, sur les contreforts du massif du Vercors. Avec ce retrait, fini le « ball-trap » de loisir avec des armes dangereuses, et place – espérons-le – à un projet environnemental plus respectueux de la nature. La zone ne sera toutefois pas exempte de toute chasse, puisque la ville précise que certaines opérations de « régulation » pourront être décidées, exceptionnellement… A suivre.

Maires & chasse : l’ASPAS apporte son soutien aux élus

Suite à son action pendant les municipales de 2020 et grâce à son expertise sur les questions liées au droit de la chasse, l’ASPAS est de plus en plus sollicitée par des élus (écologistes, mais pas que !) souhaitant limiter la chasse sur leur commune, soit pour des raisons de sécurité, soit au nom de leur engagement pour la protection de la nature.

Notre association a ainsi pu venir en aide au maire de Pont-Sainte-Maxence (Oise), pour limiter la chasse à courre, la maire de Valaire (Loir-et-Cher) pour faire interdire le déterrage des blaireaux, ou encore la ville de Montpellier, qui a résilié 2 conventions de mise à disposition de terrains publics pour les associations de chasse (soit environ 80 hectares).

Sur le plan local, les délégués régionaux de l’ASPAS s’investissent également beaucoup pour tenter de faire changer les mentalités, à l’égard par exemple du piégeage des animaux considérés comme « nuisibles », ou les battues administratives décidées parfois par certaines communes sans discernement, souvent sous la pression des chasseurs. C’est le cas par exemple à Saint-Orens-de-Gameville, près de Toulouse, où notre délégué Alain Marek est parvenu à convaincre Mme le maire de retirer son arrêté de régulation des sangliers.

Vous aussi vous souhaitez limiter la chasse sur votre commune ? L’ASPAS met à votre disposition des conseils pratiques (à lire ici). D’ici quelques semaines, un guide juridique beaucoup complet sera édité et mis à disposition des maires.



Source link

A lire aussi

Pour l’arrêt de la chasse dans la Réserve Naturelle des Ramières

adrien

Des lycéens invités à une sortie nature “déterrage de blaireaux”… | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Réussir la transformation, une question de méthode | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Double victoire pour les renards dans la Somme !! | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

quelle place pour le monde associatif ? | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Chasser dans une Réserve naturelle est une aberration !

adrien