lemouvementassociatif-centre.org
Image default

Battle : les huiles au défi | Le Mouvement Associatif Centre


Un complément de l’article Le gras, c’est la vie ! paru dans la revue Virage n°8 – hiver 2021. Par Dr Loïc Blanchet-Mazuel, spécialiste en médecine générale, membre de la commission Nutrition-santé de l’AVF.

Après le duel nutritionnel entre le guacamole et le houmous (voir Virage no 7), faisons entrer les huiles végétales dans l’arène. Une représentante de chaque « clan » a été désignée :

Les quatre clans (composition en g/100 g, CIQUAL 2017)

Épreuves :

– Quelle est l’huile qui présente le meilleur ratio oméga‑6 / oméga‑3 ?

Colza, sans hésitation, avec un score de 2,5 en moyenne. Olive est à 10,5, Tournesol à 725. (Et Coco ne contient pas d’oméga‑3).

– Quelles huiles peut-on chauffer sans crainte ?

Les quatre championnes peuvent être chauffées sans crainte, avec une règle universelle à respecter : ne pas faire fumer l’huile lors de la cuisson. Olive résiste un peu mieux à la chaleur, de même que Tournesol et Colza, mais dans leurs versions raffinées, par ailleurs peu conseillées d’un point de vue santé. Dans tous les cas, il est conseillé de limiter les cuissons à 180°. Les huiles à ne pas chauffer du tout, autrement dit à utiliser exclusivement pour l’assaisonnement, sont les plus riches en oméga‑3 : lin et noix.

– Quelles huiles peut-on utiliser pour une friture ?
Colza comme Tournesol peuvent être utilisées pour la friture, à condition de limiter la température à 180°, et de changer l’huile au moins toutes les 10 fritures. Mode de cuisson à limiter.

– Quelles huiles sont les plus économiques ?
Colza et Tournesol se battent pour la plus économique, à partir de 3,5 € le litre pour une huile vierge de première pression à froid biologique. Olive et Coco sont plus onéreuses : à partir de 7 €/L et 23€/L respectivement.

– Quelle est l’huile dont la composition en acides gras est la plus intéressante pour la santé ? 
Colza, sans hésitation. Tournesol est éliminée d’emblée pour son ratio oméga‑6/oméga‑3 catastrophique, Coco est beaucoup trop riche en acides gras saturés, et Olive, qui se croyait pourtant favorite, ne contient presque pas d’oméga‑3, ce qui est malheureusement éliminatoire !

Conclusion : Olive, grande favorite, n’arrive que deuxième… à cause de quelques grammes de précieux oméga‑3… et la grande gagnante est Colza, vierge, extraite à froid et si possible biologique ! Elle est bon marché, peut être utilisée aussi bien pour la cuisson que pour l’assaisonnement, présente une composition en acides gras tout à fait satisfaisante (notamment une bonne teneur en oméga‑3, et un ratio oméga‑6 / oméga‑3 excellent), et son goût est relativement neutre. S’il n’y avait qu’une seule huile à avoir dans sa cuisine, ce serait celle-là ! Pour le plaisir, il est bien évidemment possible d’utiliser de l’huile d’olive. Des huiles plus riches en oméga‑3 (noix, lin, cameline, chanvre…) peuvent aussi être consommées, à condition de ne pas les chauffer.


D’autres articles parus dans la revue Virage ou Alternatives végétariennes sont à découvrir ici.



Source link

A lire aussi

Non chassés, les blaireaux sortent plus tôt des terriers | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Au Mali, une cohésion sociale minée par les conflits | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

Mobilisation générale contre la chasse estivale !

adrien

Tende (06) : un nouveau témoignage édifiant sur les évènements du 02 août…

adrien

ASPAS, a pillar of nature protection in France | Le Mouvement Associatif Centre

adrien

La lettre au Père Noël de Willy et ses amis | Le Mouvement Associatif Centre

adrien